/
/
Que Choisir révèle la tromperie d'Internity en matière de faux avis

Que Choisir révèle la tromperie d'Internity en matière de faux avis

Actuellement, il est difficile de déceler le vrai du faux en ce qui concerne les avis des consommateurs sur internet. En effet, de faux avis positifs ne cessent d'apparaître. Des réseaux comme Plus Que Pro essaient de venir en aide aux internautes en leur prouvant la fiabilité des avis. L'association Que Choisir lutte également contre les faux avis et a repéré la stratégie marketing illégale d'une entreprise de télécom : Internity. Explications.

Rédiger de faux avis : acte illégal

Internity est un réseau de magasins commercialisant des smartphones de la marque Yezz. Elle appartient au groupe Avenir Télécom depuis 2014.
Dans le cadre de la promotion d'une nouvelle gamme de smartphones, la direction e-commerce de l'entreprise Internity a demandé à ses employés de rédiger des faux avis positifs sur le site du géant Amazon. Sauf que cette « action marketing » est illégale et a vite été remarquée  par l'association Que Choisir !
Les documents internes à l'entreprise Internity datés du 16 et du 23 avril 2015 que l'association Que Choisir s'est procurés, prouvent clairement la demande illégale du responsable e-commerce de la société. Ce dernier leur prie de « poster un maximum d'avis favorables » pour « augmenter la visibilité et la notoriété de Yezz chez Amazon ». Il ne s'arrête pas à ces simples indications et précise même la démarche à suivre :

  • posséder un compte Amazon
  • noter 5 étoiles les 4 smartphones à booster
  • rédiger un avis « positif mais pas extravagant »

Pour que ce subterfuge ne soit pas décelé, les salariés étaient priés de faire cela depuis chez eux et « surtout pas depuis les caisses, ni via le wifi du magasin ».
Malgré toute la « discrétion » du responsable e-commerce de la société Internity, Que Choisir a remarqué une dizaine d'avis positifs inhabituels de la part d'internautes qui n'avaient encore jamais posté d'avis sur le site. L'association a pu contacter le responsable qui a reconnu les faits mais en sous-estime l'ampleur : « Si j'ai demandé aux salariés de donner leur avis, c'est qu'ils sont bien placés puisqu'ils ont ces téléphones en main. La preuve, c'est que des avis négatifs ont été rédigés. »

L'importance des avis certifiés

Internity fait partie des rares entreprises qui se font épinglés par des associations comme Que Choisir. Nombreuses sont encore les sociétés qui réussissent à duper les internautes. Selon l'association, « la faute revient aussi en partie à Amazon qui semble n'exercer aucun contrôle a priori sur les avis laissés sur son site, ouvrant ainsi la porte à tous les abus. »
Cette affaire rappelle encore une fois qu'il ne faut pas forcément croire à tous les commentaires postés sur la toile, seulement aux avis certifiés, comme ceux estampillés par le procédé Plus Que Pro. Ce dernier a développé un système fiable basé sur des réglementations Iso reconnues : Iso 9001 pour la qualité de ses services et Iso 20252 pour son processus de contrôle et de restitution des données des avis clients.