restaurer-meubles-anciens.jpg

12/01/2017

Restaurer ses meubles anciens

A l’heure où l’on nous parle d’écologie, de recyclage et de comportements écoresponsables, pourquoi jeter nos vieux meubles à la déchèterie ou les revendre… alors que l’on peut tout simplement les restaurer, voire leur donner une deuxième jeunesse ? Si vous aussi vous souhaitez redonner vie aux vieux meubles de mamie, alors suivez ces quelques conseils pour restaurer des meubles anciens.

1ère étape : on nettoie, on décape et on ponce pour préparer le meuble

Avant toute chose, quand on est face à un meuble ancien à restaurer, il faut le nettoyer et le dégraisser. Pour cela, on utilise généralement de l’acétone, un solvant puissant qui offre l’avantage de bien dégraisser et d’ôter vernis ou peinture abîmés.

Avec des gants de ménage en caoutchouc, des lunettes de protection et un chiffon microfibre, il suffit alors de passer l’ensemble du meuble, dans ses moindres recoins, à l’acétone.

Après cela, on peut utiliser un décapant chimique ou un décapant thermique en respectant les consignes d’utilisation, pour enlever le gros du précédent traitement (vernis, cire, peinture).

Enfin, une fois tout cela effectué, on égrène la surface du meuble avec un papier abrasif à grain fin de manière à préparer le bois à accueillir son nouveau traitement.

La protection contre les insectes xylophages

Dans certains cas (si le meuble est très vieux et, surtout, dans certaines régions très touchées) il faudra prévoir en plus un traitement pesticide contre les insectes xylophages. Certains de ces traitements sont écologiques. Renseignez-vous bien.

  • Pour un traitement préventif : on applique généralement le produit au pinceau ou au rouleau, en deux couches
  • Pour un traitement curatif : on injecte le produit dans les galeries créées par les insectes dans le bois

Le rebouchage et la réparation

Avant de passer à la finition du meuble, il faudra procéder à l’étape indispensable de la réparation. Pâte à bois (pour les petits trous), mastics bicomposant (pour les gros trous), durcisseurs bois (pour renforcer les parties vermoulues) seront alors vos meilleurs alliés. Tous ces produits vous permettront d’effectuer les rebouchages et réparations nécessaires pour préparer votre meuble ancien à recevoir sa nouvelle finition.

Vous pouvez évidemment passer cette étape, mais le risque est que votre meuble, une fois restauré, ait toujours des points faibles et une esthétique bricolée, au lieu d’avoir l’air de sortir d’une cure de jouvence.

Dernière étape : la finition

Pour finir la restauration de votre meuble ancien, le plus simple est évidemment la peinture. Une sous-couche, une ou deux couches de finition, éventuellement une résine pour créer des effets et un verni pour stabiliser l’ensemble, et le tour sera joué.

Mais les plus courageux et ceux qui souhaitent conserver l’esthétique ancienne du meuble opteront pour une finition avec une mise en teinte suivie d’un fondu et enfin d’une cire ou d’un vernis. Superbe et traditionnelle, cette option est aussi la plus délicate à mettre en œuvre, notamment en ce qui concerne la mise en teinte, qui demande doigté et expérience.

Quelle que soit la solution choisie pour rénover un meuble ancien, cela demande du travail, du temps et de la patience. Aussi, pour vous garantir un travail de qualité ou vous libérer du temps pour faire autre chose, pensez à confier cette restauration de meuble à des professionnels.

Avec Plus que PRO, vous avez la possibilité de choisir une entreprise proche de chez vous, engagée dans une démarche qualité et évaluée par ses clients. N’hésitez pas.