/
/
/
/
Comment bien choisir son parquet ?

Comment bien choisir son parquet ?

Avec l’arrivée des sols stratifiés et autres parquets flottants, le parquet revient en force après avoir été délaissé pendant quelques décennies au profit du carrelage et des sols synthétiques. Alors bois, stratifié, clair, foncé, classique ou exotique, à lames longues ou courtes, larges ou fines… Voici nos conseils pour bien choisir son parquet.

Les différents types de parquets

Il existe aujourd’hui 3 grands types de parquets :

  • Le parquet massif : le parquet classique, incroyablement élégant et racé, au charme inimitable et à la robustesse à toute épreuve. Son seul défaut : une pose délicate qui demande expérience et/ou doigté pour un résultat impeccable.
  • Le parquet à lames et panneaux contrecollés : il se caractérise par une facilité de pose, esthétique plus moderne que le parquet massif classique tout en conservant l’élégance chaleureuse des teintes du bois naturel.
  • Le parquet flottant ou sol stratifié : une pose simple, rapide et pratique, une compatibilité possible avec les planchers chauffants, une variété esthétique incroyable, une gamme de prix extrêmement vaste ; les parquets stratifiés sont d’excellentes solutions à court terme pour une rénovation simple, rapide et abordable. Leur défaut : une longévité bien inférieure au parquet en bois. Ils ne sont pas prévus pour résister plus de 10 ans.

Eloge du parquet en bois

La grande force des parquets en bois par rapport aux sols stratifiés et parquets flottants est leur durabilité. Poser un parquet en bois (massif ou contrecollé) c’est faire un choix d’avenir, un investissement sur le long terme. Car quand on pose un parquet en bois, c’est pour la vie : il n’est pas rare de fouler au pied des parquets qui, après plus de 60 ans d’usage, sont toujours en parfait état !

Egalement, un parquet en bois autorise toutes sortes de réparations : si jamais une latte est endommagée, pour une raison ou pour une autre, il suffit de la remplacer ! Cela se fait simplement en quelques heures, sans avoir besoin de reprendre toute la pièce. Ce n’est pas aussi simple avec du stratifié/flottant.

Les parquets en bois enfin sont anallergiques, agréables et chauds toute l’année, même à la saison froide, équilibrent l’hygrométrie de la pièce et participent à l’isolation des planchers, tant sur le plan thermique qu’acoustique.

Et côté esthétique, ils n’ont rien à envier à leurs cousins stratifiés :

  • Les bois clairs ont une esthétique plus contemporaine
  • Les bois rouge une esthétique plus exotique
  • Les bois marrons une esthétique traditionnelle
  • Les bois foncés une esthétique contemporaine

Côté finitions, vous avez encore l’embarras du choix :

  • Ciré pour un aspect traditionnel et charmant
  • Verni brillant pour un aspect moderne
  • Verni mat/satiné ou huilé pour un aspect contemporain

Et ce n’est pas tout : les parquets en bois peuvent bénéficier de finitions à effet pour un rendu encore plus personnalisé : blanchi/cérusé, fumé, teinté/lasuré, brossé, creusé.

Le parquet en bois offre aujourd’hui de très nombreux avantages : son prix est largement compensé par sa durée de vie !

La question du passage

Plus la pièce est passante, plus le parquet doit être robuste. Les parquets stratifiés/flottants bénéficient d’une indication spécifique précisant le nombre de passages supportés. Et évidemment, plus le parquet est robuste, plus il est cher.

Pour le bois, on distingue plusieurs classes :

  • La classe A pour les chambres et couloirs peu empruntés : aulne, pin sylvestre, épicéa, sapin.
  • La classe B pour les pièces à plus fort passage, comme les salles à manger et les séjours : bouleau, châtaignier, mélèze, merisier, noyer, pin maritime, sipo, teck.
  • La classe C pour les pièces à fort passage telles que les halls, les cuisines, les pièces de vie : afrormosia, angélique, charme, chêne, érable, eucalyptus, frêne, hêtre, iroko, makoré, moabi, movingui, orme.

La question des lames et des joints

On entre ici sur un territoire réservé à la subjectivité de chacun :

  • Les parquets à joints perdus : les lames sont très rapprochées mais on peut jouer sur des effets. Ce type de parquet convient à la plupart des styles de décoration.
  • Les parquets pont de bateau : les joints d’étanchéité entre les lames de parquets sont larges, noirs et très visibles. L’effet est très moderne et chaleureux. Idéal pour des intérieurs modernes.
  • Les parquets à motifs : vous pouvez aussi, comme cela se faisait traditionnellement, créer des motifs avec les lames de parquet : à bâton rompu, en point de Hongrie, en échelle, etc.
Crédits photos : @tetedebois-menuiserie.fr