/
/
/
/
Comment ragréer un sol ?
ragréage

Comment ragréer un sol ?

Le ragréage est une opération qui consiste à aplanir un sol irrégulier. Le but est de mettre une couche de mortier de nivellement uniforme et lisse sur l’ensemble de la surface.

Nettoyez votre sol

Le nettoyage du sol est la première étape pour ragréer correctement votre sol. Dans le cas d’un sol en ciment, grattez les parties friables avant de les dépoussiérer. Dans le cas d’un ancien carrelage, fixez les carreaux avant de les sécher, puis utilisez un dégraissant ménager puissant pour nettoyer le sol.

Dans le cas d’un plancher, pensez à vérifier la bonne ventilation de la face antérieure de chaque lame. Le but est d’écarter les risques de pourrissement sous l’enduit. Dans le cas d’une dalle couverte de moquette, n’hésitez pas à l’arracher avant d’éliminer à l’aide d’un décapeur thermique la colle restante, puis d’aspirer le sol.

Notez que ragréer un plancher est une opération conséquente qui nécessite plusieurs étapes comme le décapage, le ponçage, le jointoiement... Soyez surtout attentif à la portance de la structure ragréée. Assurez-vous que les travaux ne risquent pas de l’affaiblir voire de la faire s’écrouler. Le plus judicieux est de faire appel à un professionnel.

Appliquez le primaire d’adhérence

Qu’appelle-t-on le primaire d’adhérence ? Il s’agit d’un produit contenant des résines époxydes, dont le rôle sera d’aider à l’accrochage du ragréage sur le sol. En utilisant un rouleau emmanché confortable, appliquez le produit.

Attendez ensuite un minimum de deux heures pour que le séchage se fasse. Pour information, le produit doit conserver un aspect légèrement poisseux.

Faites place au mortier autolissant    

Si votre sol à ragréer ne révèle pas d’irrégularités supérieures à 1cm, l’application d’un simple mortier autolissant est suffisante.

Réalisez votre mélange mortier/eau dans un seau en respectant scrupuleusement les proportions notifiées par le fabricant. En résulte un mélange plutôt homogène et fluide qu’il faut fouetter ou malaxer, avant de le laisser reposer environ deux minutes.

Versez le mortier autolissant en prenant soin de le répartir correctement à l’aide d’une taloche. Veillez à tirer le produit pour l’étaler en une couche uniforme de 5 mm. Le caractère autolissant du mortier favorise cette tâche.

Mortier de nivellement pour sols très irréguliers

L’enduit de nivellement est indispensable si votre sol présente d’importantes régularités comme des creux de plus de 2 cm. Le mortier de nivellement est plus délicat à manipuler que le mortier autolissant. Il faut donc miser sur une application en deux couches.

La préparation du mortier de nivellement est similaire à l’autolissant. La différence se fait lors de la répartition du mélange avec la truelle, car l’égalisation est dans un premier temps grossière, sur une épaisseur de 1,5 cm au maximum. Tirez ensuite la surface à la règle métallique avant de laisser sécher durant trois heures.

Appliquez sans attendre le lendemain la seconde couche de mortier sur la première encore fraîche. Le procédé est inversé cette fois, puisqu’il faut d’abord tirer à la règle afin d’aplanir, puis ensuite utiliser la truelle lisseuse. La superposition des deux couches ne doit pas dépasser 3 cm d’épaisseur.

Comme vous pouvez le constater, le ragréage d’un sol est une opération complexe. Pour être sûr du résultat, mieux vaut faire appel à un carreleur ou un poseur de sols professionnel.

 

Découvrez également :