/
/
/
L'entretien d'un toit végétal

L'entretien d'un toit végétal

Les toits végétaux constituent des éléments écologiques et esthétiques très appréciés des architectes, des paysagistes, des urbanistes et…des habitants. Extensive ou intensive, la toiture végétalisée ne réclame cependant pas forcément le même entretien.

Pour un toit végétal pérenne

L’entretien démarre en réalité dès l’installation de votre toiture végétalisée. L’installateur professionnel intervient d’ailleurs durant cette période dite de confortement. Il s’agit d’impulser le développement des plantes qui habillent votre toiture.

L’entretien s’étale ensuite dans l’année, avec plus ou moins de régularité, en fonction du type de toit végétal choisi. Les interventions sont généralement comprises entre une et quatre fois par an.
Le professionnel fournit plusieurs prestations comme le retrait des feuilles mortes ou des déchets emmenés par le vent. Il est en mesure d’effectuer le désherbage de façon manuelle, mais également la fertilisation du substrat, l’arrosage, voire l’entretien du système d’évacuation des eaux. Il s’affaire surtout à remettre en place la couche de culture, ou à ajouter des espèces végétales qui ne se seraient pas bien, ou pas correctement, déployées.

L’ensemble de ces actions permet d’assainir votre toit végétal, de vérifier que les végétaux se comportent bien, et donc au final de faire vivre votre toiture écologique dans le temps. Comptez un entretien régulier jusque trois ans après l’installation de votre toit végétal. Cette date correspond généralement à la maturation de la couverture végétale sur au moins 80 % de la surface du toit.

Différencier la toiture végétale extensive et intensive

La végétalisation extensive s’apparente à une sorte de tapis végétal permanent. Les espèces végétales qui y poussent sont essentiellement des espèces résistantes telles que des sédums, des graminées ou des couvre-sols. L’épaisseur du substrat est mince, entre 4 et 15 cm, et le coût réduit. La fréquence d’entretien est très faible, les plantes vivaces n’ayant besoin que de très peu d’arrosage et seulement d’une campagne de désherbage annuelle. Pensez à enlever les feuilles mortes une à deux fois par an.
Le toit végétalisé semi-intensif connaît une végétalisation plus élaborée et plus décorative grâce à un substrat plus épais, compris entre 12 et 30 cm. Les espèces végétales se résument à des plantes vivaces d’ornement, du gazon voire des petits buissons. L’entretien est plus conséquent mais reste limité dans l’année aux opérations de désherbage, de coupes et d’élagage. En termes d’arrosage, un dispositif goutte à goutte automatisé ou semi-automatisé suffit.

La végétalisation intensive constitue un véritable jardin qui aurait été transporté et installé sur votre toit. Le substrat peut en effet atteindre un mètre d’épaisseur. Grâce à cette profondeur, ce toit jardin est en capacité d’accueillir aussi bien des plantes que des arbustes et des arbres. L’entretien et l’arrosage de cet écosystème complet est plus exigeant et plus fréquent.

Faire appel à un professionnel pour effectuer l’entretien de votre toit végétal est la solution la plus logique. Ses connaissances du matériel et de la structure, ainsi que son savoir-faire dans la gestion de votre patrimoine vert vous permettront de profiter longtemps de cet espace de verdure esthétique et écologique.