/
/
/
Bien choisir les poissons de son bassin de jardin
poisson pour bassin de jardin

Bien choisir les poissons de son bassin de jardin

Les poissons d’un bassin d’ornement ajoutent une présence animale agréable grâce à leurs mouvements permanents et leurs couleurs. Pour leur harmonie, il est cependant nécessaire de respecter plusieurs critères comme leur nombre, le choix des espèces, et leur compatibilité.

Etre attentif aux conditions climatiques

Votre bassin de jardin est un élément extérieur qui subit les variations des températures et les aléas du temps. Face à des températures parfois glaciales, mieux vaut éviter les espèces originales ou exotiques complètement inadaptées.

Si vous résidez dans une région froide en hiver, oubliez vos rêves de faire nager dans votre bassin des Comêtes aux belles nageoires caudales allongées, des Black Moor aux yeux télescopiques, ou bien les Têtes de Lion aux célèbres excroissances de peau sur la tête. Pour la résistance au froid, envisagez des espèces rustiques telles que les poissons rouges traditionnels, les esturgeons, et les carpes koï.

La profondeur de votre bassin de jardin est un paramètre à prendre en compte dans la gestion des conditions climatiques. Il s’agit pour les espèces citées précédemment de pouvoir évoluer sous l’éventuelle couche de glace formée. De même, il faut qu’elles trouvent de l’eau plus fraîche quand il fait chaud. Visez au minimum 80 cm de profondeur.

Attention à l’entente entre les espèces

Pensez à introduire quelques poissons de la même espèce dans les premiers temps. Assurez-vous ensuite que les autres espèces que vous désirez placer dans votre bassin extérieur puissent cohabiter avec les poissons déjà présents. Si vous n’êtes pas attentif à ce sujet, vous risquez d’introduire des poissons combatifs qui mangent leurs congénères plus inoffensifs.

De même, il faut parfois privilégier des espèces compatibles en termes de vitesse de nage. En effet, les poissons lents et les poissons rapides n’ont pas toujours une coexistence harmonieuse, se perturbant les uns les autres. Le critère du volume du bassin entre alors en compte.

Les poissons rouges peuvent se contenter de 0,1mètre cube d’eau pour vivre car ils s’adaptent en fonction de la configuration du bassin. A l’inverse, sachez par exemple que trois carpes koï auront besoin d’un minimum de 5 mètres cubes. Quant aux ides ou gardons rouges, et aux esturgeons, ces espèces ne vivent bien qu’en société. Ils sont donc à l’aise dans des bassins plus grands, qui possèdent une profondeur conséquente et une surface minimum établie à 20m².

Les soins et la nourriture

Sachez que la plupart des poissons de bassin extérieur ne réclament que très peu de soins. Il leur suffit d’évoluer dans une eau propre, au sein d’un bassin bien entretenu contenant des plantes. Celles-ci favorisent l’équilibre écologique en oxygénant l’eau et en attirant les insectes qui sont autant de nourriture naturelle pour les poissons.

N’oubliez pas de distribuer malgré tout un peu de nourriture du type plantes, larves, algues, etc. La demande alimentaire en hiver est quasiment inexistante, excepté pour quelques espèces dont les esturgeons auxquels il faut fournir des granulés spéciaux tout au long de l’année.

Découvrez également :