/
/
/
Le sablage : un nettoyage adapté à certains types de façades

Le sablage : un nettoyage adapté à certains types de façades

A l’instar du gommage ou de la haute pression, le sablage est une technique qui permet de nettoyer certains types de façades. Elle consiste à projeter sur la paroi du sable ou une poudre abrasive sans adjonction d’eau. Cette projection de matière abrasive est notamment utilisée sur des surfaces dures.

Sablage de façades : pour quelles surfaces ?

Parmi les surfaces dures pour lesquelles la technique du sablage est intéressante, on trouve principalement le béton ou le bois. Attention toutefois car sa capacité abrasive très élevée peut endommager vos façades constituées en bois vieux ou tendre. De même, il ne faut pas employer ce procédé pour nettoyer un mur en briques ou en pierres tendres.

L’intérêt du sablage est de pouvoir nettoyer des surfaces dures particulièrement encrassées. Des peintures aux salissures vertes ou grasses, c’est une solution efficace. Si par contre vous constatez que le sablage cause des dégâts, stoppez l’opération et revenez à des méthodes de ravalement plus douces.

Sollicitez le savoir-faire des professionnels

Il faut savoir que le sablage est encadré par une législation rigoureuse. En France, cette technique dite de sablage à sec est interdite à l’air libre si l’abrasif contient une proportion de silice au-dessus d’une limite établie à 5 %. Contrairement au particulier qui utilisera du corindon comme élément abrasif, l’artisan professionnel peut utiliser de l’alumine ou des sables siliceux.

Réaliser le nettoyage d’une façade requiert la mise en place d’éléments de protection à la fois pour l’utilisateur et pour son environnement. Des bâches de protection doivent être installées y compris sur le vitrage. Fixez-les de façon hermétique à l’aide de ruban adhésif spécial, toilé et résistant au sablage. Protégez aussi le sol, les luminaires, les abords du chantier tels que les plantations par exemple.
Si la façade à nettoyer donne sur la voie publique, n’oubliez pas de demander une autorisation de travaux à votre mairie. Par extension, pensez à prévenir vos voisins pour qu’ils puissent prendre les mesures adéquates pour leur propre protection.

Sablage à sec : un chantier lourd

Le professionnel relie d’abord l’arrivée d’air du compresseur à l’entrée de la sableuse, ainsi que le casque intégral au filtre respiratoire de celle-ci. Lorsque les vannes sont en position fermée, il remplit le réservoir de la cuve du matériau abrasif. Notez qu’afin d’obtenir un air suffisamment chaud et sec, mieux vaut laisser tourner le compresseur entre 5 et 10 minutes.

L’artisan ouvre alors toutes les vannes d’air et dirige la lance vers la façade à nettoyer. Généralement, une seconde personne permet de positionner correctement la sableuse à distance du mur en réglant le dosage de l’abrasif.

Il vérifiera régulièrement que les passages du sable dans la buse, ou entre le doseur et le bol de remplissage de l’épurateur, ne soient pas obstrués. Sachez au passage que le froid et l’humidité rendent les condensats plus compacts pouvant provoquer des difficultés. Ce chantier réclame donc des connaissances et une certaine expérience que seul un professionnel détiendra.