/
/
/
/
Comparez les prix des différents revêtements de sols intérieurs

Comparez les prix des différents revêtements de sols intérieurs

Avant un achat, mieux vaut comparer les prix des différents revêtements de sols intérieurs, d’autant qu’il est parfois plus judicieux d’investir dans un produit plus cher à l’achat mais qui vous fera faire des économies sur la durée !

Sols souples

Parmi les revêtements de sols souples, on peut réunir liège, cuir, PVC, sisal, coco et jonc de mer, dont les caractéristiques sont proches en termes d’entretien et de résistance. Si le coco et le jonc de mer, peu chers à l’achat, ne craignent ni le passage, ni l’humidité, le cuir est considéré comme un revêtement de luxe. Comptez entre 200 et 250 euros/m². Très bon isolant thermique, le coût du liège est estimé entre 15 à 30 euros/m². Enfin, le revêtement PVC, entre 2 et 50 euros/m², offre une touche design agréable, même s’il subit l’usure du temps assez facilement. L’avantage des fibres de sisal, coco et jonc de mer ? Il s’agit de matières 100% naturelles.

La moquette enfin apporte un réel confort mais réclame un entretien important et se tache très facilement. La fourchette de prix est assez large, puisqu’elle fluctue sur le marché entre 3 et 200 euros/m².

Carrelage

Les sols carrelés les plus intéressants sont le grès cérame, les carreaux de ciment et la mosaïque. Cette dernière habille vos sols d’une certaine originalité pour un coût variant entre 10 et 60 euros/m². Deux fois plus cher, le grès sésame peut prendre tous les aspects, alors que les carreaux de ciment, pour un prix intermédiaire, apportent leur qualité décorative.

Vous pouvez aussi miser sur la terre cuite chaleureuse pour un tarif allant de 40 à 60 euros/m². Entre 30 et 100 euros/m², les tomettes apparaissent plus authentiques, même si pour l’aspect esthétique la faïence reste imbattable. Néanmoins, il s’agit d’une solution plus onéreuse (20 à 150 euros/m²) qui présente des capacités de résistance moindres.

Parquet, pierre et béton

Le parquet massif et le parquet flottant offrent sensiblement les mêmes avantages en termes d’entretien et de résistance, pour un coût assez proche (30 à 150 euros/m²). La première solution constitue le parquet bois par excellence, tandis que la deuxième alternative a l’intérêt d’être simple et rapide à poser.

La pierre naturelle est un revêtement de caractère, très chaleureux. Comptez entre 30 et 60 euros/m² pour de l’ardoise, et jusqu’à 150 euros/m² pour le granit ou le marbre. La pierre reconstituée imite la pierre naturelle pour 50 euros/m².

Parmi les bétons, les prix moyens varient entre 80 et 200 euros/m², pose comprise. Le béton ciré garantit une très belle finition, le béton composite une impression de béton naturel, alors que le béton ou dallé restent les plus pratiques.