/
/
/
/
Vitrage autonettoyant : la solution miracle ?

Vitrage autonettoyant : la solution miracle ?

Le rêve de pouvoir échapper à cette fastidieuse tâche que revêt le lavage des vitres serait-il enfin à la portée de tous ? En tout cas, c’est que ce met en avant la solution miracle consistant à installer du vitrage autonettoyant. Revenons ensemble sur les avantages et sur les inconvénients de cette innovation.

La fenêtre, porte d’entrée de la lumière naturelle

La fonction d’une fenêtre est d’apporter une source lumineuse extérieure à vos pièces de vie. Leur nettoyage s’avère donc incontournable, d’autant que des vitres sales ont tendance à instaurer une atmosphère sombre et inconfortable. Cela entraîne forcément la sollicitation plus importante de l’éclairage artificiel, faisant gonfler au passage votre facture énergétique.

Toutefois, lorsqu’on possède notamment une surface vitrée imposante, la tâche devient lourde. A cela s’ajoute le coût des produits d’entretien et de nettoyage, voire la difficulté de laver facilement des fenêtres à l’accessibilité délicate. Le vitrage autonettoyant apparaît donc comme une alternative idéale.

Vitrage autonettoyant : la combinaison de deux principes

Le vitrage autonettoyant se présente sous la forme d’un verre float recouvert d’une très fine couche d’un matériau minéral. Celui-ci possède sur sa partie extérieure des propriétés hydrophiles et photocatalytiques. Notez que le vitrage autonettoyant possède le même niveau de transparence qu’un vitrage traditionnel.

Le principe de la photocatalyse consiste à favoriser la décomposition des matières organiques qui s’accumulent sur sa face extérieure grâce aux rayons du soleil. Les poussières et les éléments polluants se détachent ainsi du verre.

Le principe hydrophile modifie l’eau qui vient au contact du vitrage. Celle-ci n’est plus formée par des gouttes mais par un film. Cela signifie qu’au lieu de laisser des traces l’eau de pluie subit la gravité comme tous les éléments. Elle glisse donc vers le bas du vitrage emportant dans son sillage les résidus de salissures.

Finalement, le vitrage autonettoyant utilise les rayons ultra-violets pour décomposer les saletés et l’eau de pluie pour les nettoyer. Notez qu’il n’y a pas besoin que le temps soit ensoleillé pour que ce procédé fonctionne. La simple lumière du jour suffit à enclencher ce phénomène.

Quelques inconvénients notables

En réalité, un vitrage autonettoyant ne fonctionne que sur la partie extérieure de la fenêtre. Cela vous oblige donc à effectuer le nettoyage de la partie intérieure. De plus, le verre autonettoyant élimine essentiellement les saletés organiques grâce à l’exposition au soleil. Celle-ci ne permet pas d’écarter les salissures d’origine minérale.

Le principe hydrophile est intéressant s’il pleut. Si vous résidez dans une région où les précipitations se font rares, vous risquez de devoir projeter vous-même de l’eau sur le vitrage pour le laver.

L’installation d’un vitrage autonettoyant est rarement compatible avec les fenêtres déjà posées, notamment pour les profilés munis de pièces en silicone. Prévoyez alors un remplacement complet.

Si vous deviez cibler des fenêtres pour installer un vitrage autonettoyant, privilégiez celles qui sont difficilement accessibles, telles que les fenêtres de toit, les vérandas, les loggias, les garde-corps, ou encore les verrières.