/
/
/
/
Vitrage anti effraction : comment ça marche ?

Vitrage anti effraction : comment ça marche ?

Si personne ne peut véritablement prévoir un cambriolage, freiner les tentatives d’effraction en équipant vos fenêtres par un vitrage anti effraction est un début de solution. Grâce à ses propriétés de résistance, il retarde voire décourage les éventuelles intrusions dans votre domicile.

Le principe du vitrage anti effraction  


Le vitrage de sécurité est un double vitrage renforcé, constitué de verre feuilleté respectant la norme EN 356. Autrement dit, il s’agit d’un vitrage composé de plusieurs vitres assemblées entre elles par le biais de plusieurs films transparents de haute résistance. Les plus connus sont les vitrages SP10 et Stadip SP10.
La résistance de ce vitrage anti effraction repose sur le nombre de feuilles de verre qui le composent, leur épaisseur et le nombre de films en Poly Vinyl Butyral (PVB)  qui sont insérés à l’intérieur du vitrage.
Cet ensemble décourage les éventuels cambrioleurs en retardant leur intrusion. Comptez une moyenne de 3 minutes pour un cambriolage avec vitrage simple contre 6 minutes avec un vitrage anti effraction. D’autre part, il évite les blessures en cas de casse accidentelle, le vitrage restant en place, car les bris de verre restent collés aux films. Ainsi, votre vitre n’explose pas et ne risque pas de vous blesser ou de blesser un de vos proches.

Les différents niveaux de sécurité


La norme qui régit le niveau de résistance de votre vitrage anti effraction définit deux niveaux de sécurité. Le premier niveau a pour objectif de mesurer la capacité du vitrage à résister aux jets d’objets. Ce niveau de sécurité s’attache donc à la protection anti vandalisme. Le second niveau s’intéresse plus directement à la résistance face aux tentatives d’effraction. Pour l’estimer, on calcule le nombre d’impacts à la hache ou à la masse nécessaires pour qu’un homme puisse s’introduire dans l’habitation.

A l’intérieur de chaque niveau, plusieurs classes de sécurité se distinguent. Le but est d’affiner la performance du vitrage de sécurité, notamment pour que vous puissiez faire un choix en conséquence. Notez qu’un artisan vitrier professionnel fiable et compétent est en mesure de vous aiguiller dans votre sélection.
Généralement, la recommandation minimum porte sur un double vitrage 44.4 ou 44.6. Il s’agit de vitrage formé de 2 vitres de 4 mm et de 4 ou 6 films de PVB. Pour une résistance consolidée, optez pour du 444.6, soit 3 vitres de 4 mm d’épaisseur contenant 6 films PVB insérés. Pour information, sachez que ce dernier vitrage de sécurité est en capacité de résister à 30 coups de masse.

Bon à savoir


Pensez à évoquer le sujet avec votre assureur, susceptible de vous obliger à poser ce type de vitrage sur vos fenêtres. Il est essentiel alors de lui demander le niveau de protection attendue pour être remboursé en cas de cambriolage.

Outre le paramètre sécuritaire, le double vitrage anti effraction optimise votre confort de vie en stoppant 100 % des rayons ultra-violets et en visant d’autres fonctions comme l’isolation phonique, la facilité d’entretien, ou encore l’aspect décoratif.