/
/
/
Comment aménager un jardin en pente ?
pente de jardin

Comment aménager un jardin en pente ?

Le jardin en pente est une configuration spatiale qui n’est pas toujours évidente à appréhender en termes d’aménagement. Entre la présence perturbante du phénomène d’érosion et la pénibilité de culture, il existe heureusement des solutions pour aménager correctement son jardin en pente. L’objectif est de faire de cet univers en apparence hostile un véritable atout pour vos espaces extérieurs.

Pente douce et pente forte

Le degré de déclivité de votre jardin est un élément à prendre en compte dans les solutions qui s’offrent à vous. Pour un jardin en pente douce, évitez de projeter des travaux de grande importance. Songez à intégrer des allées en courbes pour un jardin d’ornement à l’anglaise. Positionnez vos massifs de façon perpendiculaire à la pente afin de retenir les eaux d’arrosage.

Soyez intelligent dans le choix des espèces végétales en misant sur des plantes à rhizomes et à racines charnues mieux enracinées. Vous pouvez aussi réaliser un système de rigoles qui détourne les eaux de ruissellement de vos cultures. Pour un potager, installez des plessis perpendiculairement à la pente, ce qui vous permettra d’accéder à vos légumes à hauteur d’homme.

Dans le cadre d’une pente plus forte, le ravinement engendre régulièrement des crevasses et des trous. Vos éléments fertilisants risquent d’être évacués, tandis que l’arrosage est une tâche quasiment impossible. Vous devez donc intervenir en faisant notamment appel à un professionnel pour aménager votre jardin en pente forte.

La méthode ancienne des terrasses a déjà prouvé son efficacité. Le but est de concevoir des paliers de culture qui retiendront plus aisément la terre. Ce type d’aménagement est particulièrement esthétique grâce aux perspectives qu’il établit.

Aménager des terrasses de culture

L’efficacité des terrasses réside dans leur positionnement perpendiculaire à la pente. Réfléchissez en amont à la nature des matériaux qui composeront vos murs de soutènement. La pierre est par exemple plus durable que le bois, tandis que les plessis et les rondins amènent un esthétisme plus raffiné à votre aménagement de jardin en pente. Si vous optez pour un mur en bois, choisissez une essence imputrescible telle que le robinier par exemple.

Les travaux de la première terrasse démarrent par le haut de la pente en répartissant la terre extraite en hauteur sur le bas de l’aménagement. Créez ensuite votre mur de soutènement au pied de la terrasse. Réitérez l’opération jusqu’au bas de la pente en construisant vos terrasses de façon successive. Celles-ci ne doivent pas avoir automatiquement la même taille. En ce sens, laissez parler votre âme de paysagiste ou demandez conseils auprès de jardiniers compétents.

Bon à savoir

Les déplacements sur un terrain en pente sont fatigants, surtout lorsqu’on est chargé d’un arrosoir rempli à ras bord. A ce titre, prévoyez un système d’arrosage automatique qui vous fera en plus réduire votre consommation d’eau.
N’oubliez pas de réfléchir aux tracés des accès à votre jardin en terrasse. Escaliers ou sentiers en lacets : soyez pragmatique en aménageant des zones favorables par exemple au passage de votre brouette.

Sur le même sujet :