/
/
/
/
Nos conseils pour bien poser un carrelage sur un escalier

Nos conseils pour bien poser un carrelage sur un escalier

Poser du carrelage est une opération technique mais accessible avec un peu de pratique. Du moins sur une surface bien plane comme un plan de travail ou un sol préparé ! Mais qu’en est-il pour la pose sur un escalier ? Là, les choses se compliquent ! Suivez nos conseils !

Et pourquoi ne pas recourir aux services d’un professionnel ?

C’est sans doute le premier et le meilleur conseil à vous donner ! Demandez plusieurs devis, au moins trois, à des carreleurs professionnels pour faire carreler votre escalier qu’il soit droit, tournant, circulaire ou encore avec un palier.

Même si cette surface est réduite elle en est d’autant plus complexe avec ses nombreuses découpes ! Et des travaux mal réalisés risquent de fragiliser l’escalier ou de mettre en danger votre sécurité. Le professionnel vous guidera également dans le choix des matières et des produits adaptés à une circulation importante et à un risque d’usure élevé. Surtout, le carreleur saura répondre sur mesure aux caractéristiques de votre escalier.

Préparer la pose du carrelage

Si vous vous lancez, n’omettez pas de préparer votre chantier avant de vous lancer. La surface de l’escalier n’est pas simple à carreler. Si vous prévoyez un carrelage à motifs, le calepinage s’avère vital. Il s’agit d’anticiper sur plan, la création du motif que vous désirez et ainsi de déterminer le nombre de carreaux, la manière dont ils seront disposés etc. Si votre carreau est uni, ce n’est pas indispensable. Mais pour assurer la qualité du résultat, n’hésitez pas à placer le carrelage pour constater le rendu final. Cette étape évite également des découpes laborieuses inutiles !

Comment choisir le carrelage pour votre escalier ?

Il y a une première sélection de bon sens. Inutile d’opter pour des carreaux de 120 sur 60 cm… Disproportionnés par rapport à la surface à carreler ! Adaptez votre choix esthétique à la réalité du support. Concernant les produits, le carrelage se classe en 4 catégories selon un classement appelé UPEC. D’une part, la classification signale si les carreaux répondent à des critères d’usure, de résistance à l’eau ou aux agents chimiques ou encore au poinçonnement. A cela s’ajoute des chiffres de 1 à 4 qui désignent les performances de résistance. Très fréquenté, l’escalier a besoin d’un carreau très résistant au trafic comme un grès étiré. Enfin, un entretien facile est un vrai plus.

La pose en pratique

L’étape de la pose est forcément primordiale. Débutez par le haut de l’escalier pour carreler, puis descendez progressivement afin d’éviter de piétiner les marches pendant les travaux. Dans l’ordre, commencez par le nez de la marche, c’est-à-dire, l’extrémité extérieure, puis la marche en elle-même et enfin la contremarche. Utilisez du mortier-colle et procédez marche après marche. D’ailleurs, vous n’êtes pas obligé de carreler l’ensemble de la marche. Par exemple, la contremarche peut-être peinte. De même, le nez de vos marches peuvent-être recouvertes d’une autre matière comme le bois par exemple.

Suivez nos conseils pour carreler votre escalier !

Crédits Photos: @www.carrelage-renovation-spizzo.fr/