/
/
/
Bien choisir sa barrière de piscine

Bien choisir sa barrière de piscine

Parmi les causes de décès accidentels chez les enfants âgés de moins de 15 ans, la noyade arrive en deuxième position. La piscine est un lieu particulièrement risqué, surtout pour les enfants de moins de 4 ans. La loi oblige donc les propriétaires de piscine à s’équiper d’au moins un dispositif de sécurité : alarme, abri, couverture et barrière. En termes de sécurité, la clôture est intéressante, car elle forme un obstacle visuel et physique entre l’enfant et la piscine.

Sélectionner une barrière de sécurité répondant aux normes de sécurité

L’objectif est triple : interdire le passage d’un enfant de moins de 5 ans, résister aux actions de l’enfant, et ne pas causer de blessure. Ainsi, votre barrière de piscine doit avoir une hauteur minimum d’1,10 mètre à partir de la traverse basse, ou d’1,22 mètre à partir du sol. Lors de son installation, il s’agit de respecter une distance par rapport au bassin évaluée entre 1 mètre minimum et 3 mètres maximum.
Pour accéder à la piscine, la clôture de sécurité entourant votre bassin doit intégrer un portillon équipé d’un verrou fonctionnant à l’aide d’une clé. De plus, il faut que l’espacement entre les éléments verticaux ou horizontaux mesure au maximum 10 cm. Le but est d’éviter que l’enfant ne puisse ni se glisser entre, ni s’y bloquer la tête.

Notez que les barrières à lisses, aux lames, ou bien croisillons ne sont pas considérées comme appropriées car elles permettent l’enjambement et l’escalade. Les tresses, les palissades et les haies vives ne conviennent pas non plus. Elles sont utilisées uniquement pour doubler le dispositif qui présente lui les normes de sécurité requises.

En résumé, seules les barrières de piscine pleines ou à travées, c’est-à-dire à lames ou à barreaux verticaux, sont susceptibles de convenir, à condition bien entendu qu’elles soient homologuées.

Sélectionner la barrière de piscine adéquate

Pour une configuration de sécurité optimale, il suffit de sélectionner une barrière de piscine homologuée par la norme NF P90-306. N’hésitez pas à demander des détails supplémentaires au vendeur spécialisé ou au professionnel qui doit venir vous l’installer.

Outre l’aspect sécuritaire, une clôture de piscine est également un élément esthétique susceptible de bonifier l’ambiance de vos espaces extérieurs. En fonction de vos attentes et de votre budget, vous aurez le choix entre une barrière en bois, en PVC, en aluminium, en verre, etc.

Le style apporte aussi une certaine dose d’élégance. Pour une clôture de piscine fixe pleine ou à barreaux, comptez entre 1 000 et 3 000 euros. Cette fourchette est large, car le coût des matériaux joue énormément. Pour une barrière amovible, rigide ou souple, c’est-à-dire entièrement démontable, votre budget est estimé entre 1 000 et 2 000 euros. Ces prix correspondent par ailleurs à une piscine aux dimensions standards.
En termes d’entretien, sachez que le métal et le bois, sauf si ce dernier est traité, réclament un entretien régulier et fréquent. C’est l’inverse pour des barrières en PVC, en verre ou en aluminium.