/
/
/
Comment réaliser un jardin paysager ?
jardin paysager

Comment réaliser un jardin paysager ?

Votre jardin est en friche ? Vous avez acheté un terrain pour construire et il y a tout à faire ? Vous souhaitez créer votre espace de verdure et de détente dans les règles de l’art ? Du travail, des recherches, de la patience et de la minutie seront vos armes pour créer vous-même un jardin
paysager qui vous ressemble.

Créer son jardin paysager : le schéma d’implantation

Avant toute chose, pour réaliser votre jardin paysager, vous allez devoir créer un schéma d’implantation… par étapes ! Dans un premier temps, sur papier millimétré, reportez les cotes de votre terrain et placez-y les structures permanentes : maison, cabane, etc. Dessinez les éventuels talus existants ainsi que tous les éléments « inamovibles » ou que vous souhaitez conserver.

Une fois cela fait, faites des photocopies : vous risquez de créer plusieurs ébauches avant le plan final de votre jardin paysager !
Maintenant que vous avez plusieurs photocopies reprenant la structure de base de votre terrain, vous allez pouvoir créer des espaces dans le jardin, des chemins, des massifs, des plates-bandes, des haies, les bordures, etc. Placer les arbres et arbustes isolés. Imaginez enfin les éventuels bassins, escaliers, fontaines, etc. N’hésitez pas à faire plusieurs versions : il vaut mieux passer du temps maintenant à créer les grandes masses de votre jardin ! Une fois que vous aurez commencé à planter, il sera presque trop tard..

Lors de cette étape, vous créez les grandes masses, les grandes lignes de votre jardin paysager. C’est déjà très important. Dans quelques cas particuliers (jardin japonais notamment), il sera important de définir le style du jardin avant le plan d’implantation, mais bien souvent, pour les jardiniers amateurs, il est plus facile de remplir des espaces déjà créés que de définir des espaces en fonction des plantes que l’on veut.

Jardin paysager : une question de style

Une fois que vous savez comment votre jardin va être organisé, vous pouvez réfléchir au style de votre jardin ou a minima des différents éléments qui le composent. Cela vous permettra de déterminer les différentes plantes et leurs futurs emplacements. Un jardin zen/japonais se parera d’acer palmatum, d’azaleas et de cornouillers tandis qu’un jardin champêtre et romantique laissera toutes leurs places aux rosiers et autres graminées. Les jardins contemporains et « design » opteront pour des plantes graphiques et structurantes comme des phormiums, des buis taillés, etc. Laissez parler votre imagination et faites des recherches pour affiner vos choix.

Placer les plantes : la partie délicate

Pour placer les plantes de son jardin paysager, on commence toujours par les arbres et arbustes, qui occupent beaucoup de place. Il est capital de se renseigner sur la taille adulte de ces plantes pour éviter les déconvenues !

Une fois les haies, arbres et arbustes isolés et massifs d’arbustes créés, vous allez pouvoir passer à l’implantation des vivaces, les annuelles, etc.

La grande difficulté va consister à créer un jardin paysager qui soit joli toute l’année. Pour cela, vous devrez penser à des arbustes et vivaces dont le port, le feuillage, la ramure sont élégants et décoratifs toute l’année. Vous devrez également penser aux périodes de floraison pour que votre jardin ne soit pas une explosion de couleurs et de senteurs au printemps et terne le reste de l’année : certains arbustes, certains arbres et certaines plantes fleurissent en automne, en hiver, au début du printemps, en été, etc.

Egalement, attention aux parfums des fleurs : si votre jardin est de petite dimension, placer à proximité plusieurs types de plantes parfumées qui fleurissent en même temps est risqué : les mélanges de senteurs peuvent devenir entêtant, voire franchement désagréable !

Bonne chance !

Crédits Photos: @www.helmbacher-paysages.com/