/
/
/
Construire un escalier de jardin
escalier de jardin

Construire un escalier de jardin

Votre jardin présente plusieurs niveaux ? Des zones de déclivité ? Vous souhaitez créer des terrasses de différents niveaux ? Dans toutes ces situations, il vous faudra réaliser des escaliers de jardin. Matériaux, taille des marches, méthodes de construction : nos conseils pour construire votre escalier de jardin.

Choisir son type d’escalier

En fonction du style de votre jardin et de votre budget, vous devrez d’abord choisir un type d’escalier :

  • Escalier maçonné en béton
  • Escalier non maçonné ou maçonné en pierres récupérées
  • Escalier en pierre naturelle type granit ou marbre
  • Escalier en bois
  • Escalier en terre et rondins
  • Etc.

La construction en elle-même dépendra énormément du type d’escalier que vous souhaitez installer !

Construction de l’escalier de jardin : les règles à connaître

Pour un confort optimal, on estime que 2 hauteurs de marches additionnées à un giron (la profondeur de marche) doivent donner 65 cm environ. Pour exemple, si votre marche fait 15 cm de haut, alors le giron (la profondeur de la marche, donc) devra faire 35 cm pour que les usagers de l’escalier puissent le prendre sans risquer de trébucher ou tomber.

Par ailleurs, on estime qu’une marche d’escalier de jardin ne doit jamais être inférieure à 12 cm de haut et jamais supérieure à 18 cm. Voilà qui restreint les possibilités et complique la tâche… et fixe nos longueurs de giron à 41 cm maximum et 29 cm au minimum.
La largeur également est assez clairement étudiée : elle doit être de 60 cm au minimum pour le passage d’une seule personne de front ou de 110 cm au minimum pour laisser passer 2 personnes de front.

En outre, les marches devront présenter idéalement une légère déclivité pour permettre l’écoulement des eaux de pluies.
Enfin, dernière contrainte : si votre escalier doit faire plus de 8 marches, il vous faudra prévoir la création d’un palier après 8 marches.
A noter : si la pente est douce mais longue, vous pouvez privilégier des marches peu hautes mais très profondes, jusqu’à un giron de 1 mètre par exemple. Des escaliers construits sur ce modèle sont très élégants et assez confortables mais demandent une belle longueur pour donner toute leur mesure.

Escalier de jardin : les fondamentaux de la construction

Vous devrez tout d’abord encadrer au cordeau la zone prévue pour l’escalier. Une fois cela fait, il vous faudra décaisser et créer à la pelle, et grossièrement, les futures marches de votre escalier.
Une fois cela fait, vous pourrez passer à la construction proprement dite.
Pour tous les escaliers maçonnés, il vous faudra commencer par creuser, sur toute la largeur de la première marche, un trou rectangulaire de 5 cm de profondeur au moins pour couler un béton maigre qui servira d’assise aux différents degrés.

Après un séchage de 24h, vous pourrez entamer la construction de l’escalier en maçonnant chaque marche : mortier maigre + dallage + briques pour la contremarche… et ainsi de suite.

Note : il existe aujourd’hui des espèces de coffrages tout prêt, structures en PVC constituant des marches qu’il suffit de visser ensemble puis de remplir avec de la terre avant d’y coller le dallage. Pratique et facile à mettre en œuvre, ces « escaliers de jardin en kit » coûtent un peu cher mais économisent des heures de travail !

Crédits photos: @www.helmbacher-paysages.com/

Découvrez également :