/
/
/
/
L'isolation phonique des fenêtres est-elle efficace ?

L'isolation phonique des fenêtres est-elle efficace ?

A la campagne comme à la ville (mais surtout à la ville…) une bonne isolation acoustique est indispensable pour garantir son confort en bloquant les bruits de l’extérieur. Pour cela, les fenêtres peuvent être de véritables atouts. Quels sont les modèles de fenêtres isolées phoniquement ? Comment isoler phoniquement une fenêtre ? Eléments de réponse.

Fenêtres et isolation acoustique : comment ça marche ?

Pendant longtemps, de manière à isoler a minima les intérieurs des bruits de la rue ou de la campagne, on fabriquait des fenêtres avec des verres très épais. Cette conception était relativement efficace en raison d’un principe simple : plus le verre est épais, plus il bloque les sons, et plus la fenêtre joue son rôle d’isolant phonique. Mais voilà : ces fenêtres ont des performances thermiques désastreuses. Or, aujourd’hui, on mise plutôt sur l’isolation thermique que sur l’isolation acoustique.

Voilà pourquoi nos fenêtres modernes comportent des verres plus fins (généralement 4mm d’épaisseur) mais, dans les fenêtres double vitrage, c’est l’intercalaire qui est plus large, pour constituer un isolant thermique plus performant (généralement 16mm remplis d’argon). Nos fenêtres double vitrage classique sont ainsi composées comme suit : 4 – 16 -4. Et c’est déjà bien : si les profilés sont également de bonne qualité, ces fenêtres isolent déjà bien des sons parasites de l’extérieur.

Mais si vous êtes près d’une route, d’un périphérique, d’une autoroute ou d’un boulevard fréquenté, alors ce ne sera pas suffisant. Dans ces cas, il faut se tourner vers d’autres modèles de fenêtres.

  • Les fenêtres triple vitrage : pour faire d’une pierre deux coups si vous êtes dans une région froide, pour vos ouvertures au nord, n’hésitez pas à opter pour du triple vitrage.
  • Les fenêtres à double vitrage asymétrique : le principe est simple. Au lieu de la structure classique 4 – 16 -4 des fenêtres double vitrage, vous aurez 4 – 16 -10, soit la dernière paroi de verre, celle qui est à l’intérieur de l’habitation, de 10mm d’épaisseur. Ces fenêtres bloquent en moyenne 20% de sons en plus que les fenêtres classiques.
  • Les fenêtres à verre feuilleté : les films placés entre les couches de verre du verre feuilleté bloquent les sons et améliorent considérablement l’isolation phonique des fenêtres.

Améliorer l’isolation phonique des fenêtres existantes

Si vous ne pouvez pas changer vos verres (sachez-le : il est possible de conserver vos fenêtres double vitrage si elles sont récentes et de ne changer que les parties vitrées : vous pouvez donc améliorer l’isolation acoustique de vos fenêtres sans les changer !) ou que vous ne voulez pas le faire, il existe également une dernière solution : les films isolants de survitrage.

Attention : ce ne sont pas là des solutions miracles mais ces films peuvent vous faire gagner un peu de tranquillité tout en évitant l’effet de parois froides qui arrivent parfois. Peu chers et faciles à mettre en œuvre, ils peuvent améliorer votre confort à moindre prix.

Mais évidemment, la meilleure solution est soit de penser dès le départ à installer des fenêtres à isolation phonique renforcée si vous savez que vous serez à proximité d’une zone passante, soit de changer les parties vitrées de vos fenêtres pour des modèles plus isolés.