/
/
/
/
Quel isolant choisir pour son parquet ?
Peinture Finck

Quel isolant choisir pour son parquet ?

Le parquet est très apprécié pour son style et son élégance, particulièrement dans les pièces de vie chaleureuses comme un salon. Si ce revêtement dispose de nombreuses qualités, il est indispensable de poser un isolant avant son parquet. On vous dit tout sur l’isolation idéale !

Pourquoi poser un isolant ?


L’isolant a deux fonctions, l’une thermique, l’autre phonique.L’isolation phonique est obligatoire dans un logement collectif pour éviter les nuisances sonores que causeraient un parquet non protégé. En maison individuelle, il est moins incontournable, mais l’isolant thermique reste très utile ! L’idéal étant de mêler les deux pour un confort optimal. Le choix de l’isolant est conditionné par différents critères que nous développerons ci-dessous. Si la pose d’un isolant vous semble complexe, contactez un professionnel !

Les critères de sélection d’un isolant


Choisir un isolant de qualité dépend de plusieurs facteurs :
  • Le type de pose : Le parquet est fixé selon différentes techniques avec une pose collée, flottante ou encore pose clouée. Le parquet à pose collée a une performance correcte sur plan phonique, mais il faudra y associer une sous-couche de liège. La pose flottante d’un parquet produit des irrégularités qui nuisent à l’isolation, l’isolant doit donc permettre de s’adapter à ses irrégularités comme une mousse polyéthylène. Enfin, la pose clouée se mêle parfaitement avec le liège ou la laine minérale.
  • L’épaisseur de l’isolant : La matière isolante va gagner en performance  plus son épaisseur sera importante. Surtout, cette épaisseur doit s’adapter au parquet que vous posez ! Il vaut mieux un isolant un peu moins épais en adéquation avec le plancher.
  • Le profil de votre isolant : La pose d’un isolant est d’abord liée à l’isolation phonique. Mais certains produits ont des capacités d’isolants thermiques très appréciables !
  • La matière qui compose l’isolant : Trois grandes familles d’isolants sont disponibles dans le commerce. D’abord de l’isolation synthétique comme le polystyrène qui est performant mais un peu limité en durée de vie ; l’isolation minérale (laine de roche ou de verre…) sont très efficaces sur le plan thermique et phonique, mais le contact avec la matière est désagréable ; l’isolation végétale et animale comme la laine de coton ou des plumes a des caractéristiques thermiques optimales, mais moindre au niveau phonique.

L’isolation d’un parquet à quel prix ?

La fourchette de prix des isolants est très large et varie selon la qualité du produit et ses caractéristiques, mais aussi en fonction de la matière. Les premiers prix débutent autour des 2 euros du m2 pour du film polyane ou de la mousse polyéthylène. Puis  on trouve des prix intermédiaires situés entre 4 et 10 euros du m2 pour la laine de roche ou de verre. Enfin, en prix haut de gamme, on se situe autour des 15 et 30 euros le m2. Il s’agit notamment des isolants écologiques comme la laine de coton.

La pose d’un parquet nécessite la pose d’un isolant phonique et/ou thermique, choisissez le plus adapté !

Crédits photos : Peinture Finck à Traenheim (67310)