/
/
/
Zoom sur les enduits de façade

Zoom sur les enduits de façade

Ouvrage de revêtement permettant de garnir, protéger ou finir une surface, dernière touche apportée à la façade et protection de cette dernière, les enduits participent directement à l’esthétique et la pérennité du bâti. Enduits à la chaux, enduits au plâtre, enduits au ciment, crépis : tout savoir sur les enduits de façade avec Plus Que Pro.

Les différents types d’enduits de façade

Sous le terme de crépi, terme générique qui regroupe tous les enduits de façade plus ou moins granuleux, on distingue en réalité 3 grands types d’enduits de façade :
  • Enduits à la chaux
  • Enduits à base de ciment
  • Enduits à base de plâtre
Les enduits à la chaux sont à privilégier en rénovation de bâti ancien car la chaux est bactéricide et fongicide et, surtout, imperméable à l’humidité tout en garantissant la respiration du support. A l’inverse, les enduits au ciment emprisonnent l’humidité : on a tous déjà vu des murs en pierre dont le revêtement au ciment se casse et s’effrite en de nombreux endroits. C’est tout simplement parce que l’enduit, avec le temps, est attaqué par l’humidité du mur, prisonnière par le revêtement étanche !

Par conséquent, autant sur une maison en béton ou en briques, notamment récente, les enduits au ciment, moins coûteux et plus faciles à mettre en œuvre, peuvent tout à fait être utilisés ; ils sont même parfaitement indiqués. Autant, sur une maison aux murs de pierre, il est quasiment indispensable d’opter pour un enduit à la chaux afin de préserver le bâti, conserver une qualité sanitaire irréprochable (le mur respirant, l’air intérieur est plus sain) et préserver la durée de vie du ravalement de façade.

Protection contre l’humidité (étanchéité de la façade), protection contre l’usure du temps également, les enduits de façade offrent également de nombreuses possibilités en termes de finition et de teinte.

Enduits de façade : application manuelle ou mécanique

Sur les façades de maison, l’enduisage ne se fait quasiment plus à la main, sauf pour les enduits traditionnels en 3 couches, sur bâti ancien en pierre notamment.
En effet, traditionnellement, l’enduit de façade exige 3 couches d’enduisages :
  • Le gobetis qui assure l’accroche de l’enduit sur le support
  • Le corps d’enduit
  • La couche de finition
Aujourd’hui, de plus en plus, on privilégie des enduits dits monocouche qui sont appliqués par projection mécanique en 1 ou 2 passe, suivant le bâti et le type d’enduit utilisé.
Néanmoins, sur les murs en pierre, on est obligé de revenir à la technique traditionnelle en 3 couches qui prend énormément de temps dans la mesure où :
  • L’application est manuelle dont chronophage
  • Il faut attendre plusieurs jours entre chaque couche !
Mais dans un cas comme dans l’autre, la finition (le talochage) se fera toujours à la main, pour obtenir l’un des 4 effets de finition généralement proposés :
  • Effet gratté
  • Effet tyrolien, écrasé
  • Effet rustique
  • Effet taloché
Les enduits à la chaux sont talochés.

Quel professionnel pour un enduit de façade ?

C’est classiquement l’artisan façadier qui prend en charge les travaux d’enduits de façades. Néanmoins, de plus en plus d’artisans maçons ont la compétence et proposent également ces services. Quoi qu’il en soit, que vous choisissiez un façadier spécialisé ou un maçon, il est primordial de sélectionner un artisan compétent et qualifié, reconnu pour la qualité de ses travaux.


C’est à cela que sert le réseau Plus Que Pro puisqu’il référence des artisans recommandés par leurs clients via un système d’avis vérifiés certifié ISO 9001 :
Artisans façadiers
Artisans maçons

Crédits photosl :  @www.peinture-schaal.fr