/
/
/
/
Quels matériaux pour refaire sa plomberie ?

Quels matériaux pour refaire sa plomberie ?

On peut vite se perdre dans les rayons plomberie des grandes surfaces de bricolage entre les différents tuyaux, raccords, matériaux et autres : PVC, cuivre, PER, multicouche, flexibles, etc. sont autant de matériaux mystérieux pour le néophyte qu’il convient de bien connaître avant de faire sa plomberie. Car la plomberie doit répondre à des exigences sanitaires et techniques précises qu’il vaut mieux ne pas négliger. Alors, quels matériaux pour sa plomberie ? Conseils.

Les différents matériaux pour la plomberie

Il faut tout d’abord distinguer les matériaux qui servent à créer les réseaux domestiques de plomberie et les matériaux qui servent aux appareils branchés sur le réseau de plomberie, de même qu’il faut distinguer les matériaux utilisés pour l’adduction d’eau et ceux utilisés pour l’évacuation…

Pour la création des réseaux de plomberie, on rencontre globalement 3 matériaux :

  • Le cuivre : bien utilisé, il peut durer des dizaines d’années, voire plus de 100 ans, est robuste, garanti pour un usage sanitaire, étanche, etc. C’est le matériau roi de la plomberie, celui qui est utilisé depuis des siècles !
  • Le PER : un matériau synthétique souple et peu cher utilisé depuis une vingtaine d’année, ponctuellement, pour remplacer le cuivre sur certains types d’installations de plomberie. Son défaut est de ne pas être à mémoire de forme et de ne pas être étanche à l’oxygène (donc risques d’oxydation des appareils et de contamination de l’eau), sauf à le choisir avec barrière anti-oxygène.
  • Le PER multicouche : une évolution du PER, comprenant une membrane métallique qui permet de le rendre à mémoire de forme et de constituer une barrière anti-oxygène étanche. Plus cher, c’est aussi le seul matériau capable de concurrencer le cuivre en termes de qualité et de stabilité.
Pour le PER : la barrière anti-oxygène est indispensable pour le réseau sanitaire ! Pour le réseau de chauffage, si vous tenez absolument à opter pour du PER, prenez alors du PER multicouche, beaucoup plus robuste, ne se dilatant pas avec la chaleur et offrant plus de possibilités de coudage puisqu’il est à mémoire de forme.

Pour l’évacuation, c’est exclusivement vers du PVC que l’on se tourne : plus personne ne fait d’évacuations en fonte ou en ciment, trop poreux et cassants. Le PVC offre là des avantages imbattables : robustesse, bas coût et facilité d’utilisation et de mise en œuvre.

Pour les appareillages enfin, on utilise communément plusieurs matériaux :
  • Le PVC pour les évacuations ;
  • L’acier inoxydable pour les évacuations
  • Des flexibles voire du PER pour les alimentations

Quels matériaux utilisent les artisans plombiers ?

Plombiers et chauffagistes jonglent ainsi avec ces différents matériaux en fonction des besoins de l’installation : bien souvent par exemple, pour les planchers chauffants, on utilise du PER multicouche. De même quand on veut absolument que les tuyaux soient dissimulés dans un mur ou sous une dalle : on glisse alors les tuyaux de PER multicouche dans des gaines pour pouvoir les remplacer facilement en cas de fuite ou de problème.


Mais pour le reste, notamment le réseau d’eau sanitaire, les réseaux de gaz et les réseaux de chauffage, la plupart des plombiers travaillent principalement le cuivre, les autres matériaux n’étant qu’anecdotiques (sauf le PVC, évidemment, pour les évacuations).

Pour sélectionner un plombier et/ou un chauffagiste compétent et sérieux, n’hésitez pas à consulter l’annuaire Plus Que Pro qui référence des professionnels recommandés par leurs clients : Artisans Plombier
Artisans Sanitaire