/
/
/
Comment créer une prairie fleurie ?

Comment créer une prairie fleurie ?

Les mélanges de semences de fleurs sont une alternative à la sempiternelle pelouse. Conjugaison subtile de fleurs et de graminées, cette prairie fleurie naturelle ou semée garantit un spectacle coloré éblouissant.

Les atouts d’une prairie fleurie

Outre son aspect indéniablement coloré et décoratif, la prairie fleurie crée un écosystème particulièrement intéressant pour l’environnement en accueillant toutes sortes d’insectes. La praire fleurie est aussi moins consommatrice d’eau et d’engrais, et ne requiert que peu d’entretien en comparaison du gazon.

Contrairement à la pelouse, la prairie fleurie constitue un espace plus sauvage et plus authentique dans un coin du jardin par exemple. Elle permet d’avoir une décoration originale, résultante soit d’un entretien naturel, soit d’un semis.

Semer une praire fleurie

Comme pour tous les aménagements d’espaces extérieurs, la prairie fleurie nécessite une préparation de votre terrain. Le principe reste simple puisqu’il s’agit d’opérer de la même manière que pour une pelouse. La seule distinction est que l’engrais n’est pas nécessaire car la prairie fleurie s’installe mieux sur un sol pauvre caillouteux, crayeux ou sableux. Idéalement, le sol ne doit pas contenir plus de 3 % d’humus, et moins de 5 mg de phosphore par 100 g. Misez sur un terrain généralement dégagé bien que la présence de quelques arbres ou arbustes ne soit pas gênante.

En sol pauvre, vous pouvez choisir la méthode douce consistant à tondre le plus souvent possible à ras votre pelouse, en vous débarrassant des herbes coupées. Retirez les plantes indésirables et préparez à l’automne les zones à semer en les griffant au râteau. Il est possible de passer par une technique plus radicale en éliminant les indésirables au glyphosate, en labourant à l’automne et en hersant au printemps. Semez ensuite votre mélange après avoir pulvérisé à nouveau les semis spontanés.

En sol riche, vous devez vous armer de patience puisqu’il faut entre 15 et 20 ans pour retirer la couche superficielle du sol sur 15 à 20 cm de profondeur. Pour appauvrir le sol, vous pouvez le faucher constamment à ras durant plusieurs années.

Le choix du semis

Vous pouvez acheter des mélanges spécifiques de graines prêtes à l’emploi ou tout simplement composer votre propre mélange avec des fleurs et des graminées de votre choix. En termes de graines, ciblez des fleurs de votre région qui seront adaptées aux conditions climatiques. Ne les enfouissez pas trop profondément. Si le sol est nu, la recommandation porte sur un mélange d’environ 80 % de graminées à croissance lente et 20 % de fleurs vivaces.

Autre alternative : les plantules, qui sont de jeunes plants en godets pratiques pour des sols à la couverture végétale encore dense. Plus couteuse, cette méthode demande un arrosage régulier la première année.

Notez qu’une prairie fleurie ne se tond pas, mais se fauche une à deux fois par an. Utilisez une débroussailleuse ou une faux, et n’hésitez pas à solliciter l’intervention d’un jardinier ou d’un paysagiste professionnel appartenant au réseau Plus que PRO, synonyme de fiabilité et de savoir-faire.

Trouver un Paysagiste Plus que PRO