/
/
/
/
Avantages et inconvénients du parquet stratifié

Avantages et inconvénients du parquet stratifié

Le saviez-vous ? Le terme de parquet stratifié est un abus de langage. En effet, contrairement au parquet flottant ou au parquet massif, le parquet stratifié n’intègre aucun bois noble dans sa composition et ne dispose pas d’une couche d’usure supérieure à 2,5 mm. Il faut donc parler de sol stratifié, ce qui ne l’empêche pas d’être plébiscité dans de nombreux logements.

Définitions techniques du parquet stratifié

L’épaisseur d’un parquet stratifié varie entre 7 et 11 mm. Ce type de revêtement offre un réel confort phonique grâce à la présence d’une mousse à haute intensité positionnée sous le sol stratifié. En intégrant une couche de résine en surface, sa conception lui permet d’avoir une résistance relativement élevée vis-à-vis des chocs qu’il est susceptible d’encaisser. De même, l’imprégnation de produits spécifiques et le traitement haute densité réalisé sur la couche intermédiaire lui octroient une solide résistance à l’humidité.


Le parquet stratifié comporte donc plusieurs couches. On évoquera la couche d’usure, aussi nommée overlay, qui est composée de feuilles imprégnées de résine. Le sol stratifié est par ailleurs constitué d’une feuille de décor servant à imiter l’essence de bois souhaitée, d’un panneau servant de support appelée « âme », et d’un contreparement.

Le parquet stratifié esthétique mais moins résistant

Parmi les nombreux avantages qu’apportent les sols stratifiés, l’esthétisme tient une place de première importance. Les styles, les motifs et les finitions de surface qu’elles soient lisses ou en relief, permettent des combinaisons qui sont quasiment infinies. Ainsi, le sol stratifié est idéal pour instaurer une décoration ou une ambiance personnalisée dans vos espaces de vie.

A cet esthétisme s’ajoute une simplicité d’entretien puisqu’il vous suffit de passer soit un balai microfibre à peine humecté d’eau, soit une serpillère humide sans aucun produit. Oubliez le lavage à grande eau, les nettoyants abrasifs et les produits trop puissants tels que la javel, le vinaigre ou l’alcool.

Le parquet stratifié ne possède pas une bonne stabilité sur le long terme comparativement au parquet contrecollé ou massif. S’il reçoit un impact, vous devrez passer par son remplacement car son épaisseur n’autorise pas la solution du ponçage.

Sols stratifié : quels modèles choisir ?

Le choix de votre parquet stratifié dépend en partie de la pièce dans lequel vous désirez l’installer. Pour amener de la profondeur à une pièce de vie petite, misez sur les sols stratifiés chanfreinés. Pour des lieux à fort trafic comme un couloir, des modèles épais seront plus appropriés. Quant aux sols stratifiés équipés d’un panneau hydrofuge, ils équiperont à merveille les cuisines et autres salles de bains.

En termes de résistance aux chocs et à l’humidité, privilégiez le bois orienté plutôt que l’aggloméré, même si son prix d’achat est deux fois plus élevé en moyenne. Si les deux modèles disposent de panneaux rainurés et languettés, le bois orienté intègre également des panneaux à chants droits. En fonction des essences de bois et des finitions de votre sol stratifié, comptez entre 10 et 50 euros le m².