/
/
/
Quel revêtement extérieur choisir pour sa maison ?

Quel revêtement extérieur choisir pour sa maison ?

Parmi les travaux de second œuvre, les revêtements extérieurs garantissent l’isolation thermique et acoustique de la maison tout en la protégeant de l’humidité. Le choix du matériau a donc un impact direct sur le confort de vie de votre habitat. Bardage en bois, pierre naturelle ou crépis, observons leurs avantages et leurs inconvénients.

Le bardage en bois

Le bardage en bois a l’avantage d’être assez simple à installer puisque les lames de bois se fixent sur la charpente. Si vous optez pour un bois composite, l’entretien est peu conséquent. A l’inverse, si vous choisissez un bois massif, l’application d’une lasure ou d’une peinture est nécessaire tous les deux à trois ans afin de le protéger des conditions extérieures. En termes de durabilité, le bois composite est résistant dans le temps, alors que le bois massif aura tendance à virer au gris, ternissant son apport esthétique, authentique et naturel. Le prix d’un bardage en bois est variable et dépend surtout de l’essence retenue. A titre informatif, il vous faudra débourser 8 euros/m² en moyenne pour acquérir du pin traité en autoclave.

Le crépi

Très prisé, le crépis admet une pose assez simple, qu’elle soit effectuée par projection, par grattage ou par talochage. Sachez qu’un crépi gratté offre un rendu lisse, tandis qu’un crépi taloché assure un effet rustique, voire un rendu vieilli. Le crépi a également le mérite d’être facile à entretenir et durable dans le temps. En termes de prix, veuillez compter entre 40 et 60 euros/m² en moyenne, en fonction de la catégorie de crépis sélectionnée.

La pierre naturelle

Le revêtement en pierre naturelle est indéniablement esthétique mais ne coïncide pas avec un matériau simple à appréhender. En effet, sa pose collée au mortier, agrafée ou en fond de moule, est complexe. Pour concevoir votre revêtement en pierre naturelle, l’intervention d’un professionnel de votre région, qualifié et spécialisé, est sans conteste la solution la plus logique et la plus sûre. De plus, ce type de matériau est sensible à l’encrassement, et son entretien délicat. Enfin, son prix élevé peut s’avérer rédhibitoire, même s’il varie en fonction de la nature de la pierre souhaitée et du mode de pose.
 

Le PVC

Le revêtement extérieur en PVC a l’avantage d’être simple à poser, même si son installation requiert toutefois une attention rigoureuse afin d’éviter les risques de gondolements. Autres atouts : sa  bonne durabilité dans le temps et son entretien qui ne demande que le passage d’un simple jet d’eau.

La brique

Typique de certains territoires en France, notamment dans la région du Nord-Pas de Calais, le revêtement en brique est assez facile à poser. La construction  s’effectue soit au mortier, soit avec un joint mince. L’entretien de ce type de matériaux est peu important, alors que sa durabilité est bonne. Notez que la brique est résistante au feu. Pour avoir une idée du prix qu’il vous en coutera, comptez entre 0,35 et 2 euros la brique, donnée n’incluant pas le produit liant.