/
/
/
Comment ébrancher un arbre ?

Comment ébrancher un arbre ?

Quand on a abattu un arbre gênant sur son terrain, il faut passer à l’ébranchage pour pouvoir le débiter et s’en débarrasser ou stocker le bois. Opération délicate et minutieuse, l’ébranchage ne requiert que 3 choses : une bonne tronçonneuse compacte, le respect de normes de sécurité évidentes, un peu de méthode. Nos conseils et explications.

Ebranchage : pourquoi, comment ?

Lorsqu’un arbre est gênant, soit parce qu’il est trop gros, parce qu’il est trop près d’une construction, parce qu’il risque d’endommager un fil électrique ou parce qu’il empêche de réaliser une construction sur un terrain, la première chose que l’on fait est de l’abattre. Aucune autre opération n’est réalisée sur l’arbre avant l’abattage. Désouchage, ébranchage et débitage viennent après.

Une fois l’arbre abattu, il est couché au sol mais présente encore toutes ses branches, puisqu’on n’y a pas touché. Voilà pourquoi l’on doit l’ébrancher. Et voilà la différence entre ébranchage et élagage. L’élagage se pratique sur un arbre sur pied, l’ébranchage se pratique sur un arbre abattu.

Le principe de l’abattage est donc de retirer une à une toutes les branches de l’arbre pour en faire une grume.

Quel matériel pour ébrancher ?

Pour ébrancher un arbre, vous allez avoir besoin d’une tronçonneuse compacte, d’un casque de protection acoustique, de lunettes de protection, de gants de sécurité et de chaussures de protection.
A noter : il est primordial qu’aucun animal ou aucune personne ne puisse vous surprendre pendant l’ébranchage afin d’éviter tout accident.

Ebrancher : méthode et précautions

Le principe de l’ébranchage sera de partir de la base du tronc et de remonter le long du tronc pour ôter toutes les branches. Pour ce faire, il vous faut vous placer du côté opposé des branches à couper : le tronc vous offrira une protection contre la tronçonneuse. En s’appuyant sur le fût, faire descendre la lame de la tronçonneuse vers le bas, sur la branche à couper.

En termes d’organisation, il est préférable de commencer par les branches présentes sur le dessus du fût, celles qui sont dressées : elles vous gêneront pour couper les branches latérales. Pensez bien à dégager les branches coupées petit à petit pour ne pas vous créer d’obstacles.
Une fois les branches supérieures coupées, passez aux bran
ches latérales. Une fois terminé, vous pourrez retourner le fût et couper les branches qui étaient en-dessous.
Long et fastidieux en plus d’être dangereux, le travail d’ébranchage demande de la méthode et de la patience pour un résultat optimal et sans danger.

Le point sur l’abatteuse : l’outil magique pour ébrancher

Les professionnels de l’abattage et les forestiers disposent quant à eux d’une machine appelée l’abatteuse. Cette dernière dispose d’une sorte de pince équipée de lames et de rouleaux. Elle permet de faire passer l’intégralité du fût, de manière automatique, au cœur de la pince, pour l’ébrancher avec une simplicité déconcertante. Mais ce genre de machine est réservé aux gros travaux d’abattage et d’ébranchage. Alors ne rêvez pas : à moins d’avoir une parcelle très boisée à éclaircir pour construire votre maison, le travail d’ébranchage se fera à la tronçonneuse, même si vous faites appel à des professionnels.

Faites appel à un professionnel Plus que PRO.

Crédits photos : @www.mathieu-elagueur-alsace.fr/