/
/
/
/
Penser sa salle de bains pour des personnes à mobilité réduite

Penser sa salle de bains pour des personnes à mobilité réduite

La salle de bains est sans aucun doute la première pièce de vie à adapter aux personnes à mobilité réduite. Lavabo, baignoire, douche : autant d’équipements qui peuvent rapidement poser problème. Observons quelques conseils pour que la salle de bain de votre logement propre ou à louer soit adaptée aussi aux personnes à mobilité réduite.

Douche plus accessible

Plusieurs paramètres interviennent dans le fait d’opter pour une douche plutôt qu’une baignoire, ou inversement. Il faut s’interroger sur le nombre de personnes qui réside dans le logement, sur la présence ou non d’enfants, sur les attentes en termes de confort, et bien évidemment sur le niveau des capacités physiques de la personne concernée par un handicap moteur.

Sachez qu’une douche présente une accessibilité plus importante, surtout si vous installez une douche à l’italienne dont le receveur dispose d’une faible marche. Ces modèles plain-pied sont ainsi intéressants pour des personnes qui se déplacent en fauteuil roulant.

Il existe également des équipements pour votre douche afin de vous simplifier la tâche tels qu’un siège de douche et des barres d’appui. Notez que si vous êtes plusieurs résidents, vous avez l’opportunité d’acheter des sièges de douche rabattables ou amovibles. Enfin, ne sous-estimez pas la fonction du pare-douche qui retient les éclaboussures, limitant les risques de glissades pouvant provoquant des chutes.

Une baignoire équipée

Rien ne vous empêche cependant de miser sur une baignoire, à condition de l’adapter intelligemment au handicap. Pour faciliter son accessibilité, sont commercialisés des planches et des sièges de bain, des marchepieds ou bien des poignées d’accès à la baignoire. Vous pouvez même intégrer un élévateur de bain électrique, toutefois plus onéreux à l’achat et plus délicat à installer.

Pour les personnes à mobilité réduite, les baignoires à portes sont déconseillées. Pourquoi ? Parce qu’elles disposent d’une petite marche à franchir et nécessitent un temps d’attente conséquent et peu confortable, puisqu’il faut que la personne se positionne dans la baignoire avant de lancer son remplissage. La technique est identique au moment de sortir du bain, car l’eau doit être évacuée avant, ce qui double le temps d’attente.

Aménager la salle de bains autrement

Que vous choisissiez une douche ou une baignoire, il faut avant tout penser l’espace de votre salle de bains en respectant notamment la circonférence du retournement d’un fauteuil roulant qui est de 80 cm de rayon. Il est donc essentiel de libérer votre pièce de tout obstacle pour permettre ce débattement. De même, la largeur des portes doit mesurée au moins 80 cm. Préférez d’ailleurs des portes coulissantes, plus facilement manipulables.

Soyez attentif à la qualité de vos revêtements de sols en sélectionnant un modèle antidérapant ou à petits carreaux. Sauf si vous installez des interrupteurs à détecteur de présence, n’oubliez pas de poser vos interrupteurs à une hauteur adaptée. N’hésitez pas non plus à acheter un lavabo ergonomique, spécifiquement conçu pour les personnes à mobilité réduite. Peu profond, celui-ci admet une découpe plus fonctionnelle et plus pratique.


Découvrez également :