/
/
/
/
Zoom sur le parquet huilé

Zoom sur le parquet huilé

Imprégné en profondeur, le parquet huilé dispose d’une finition dite non filmogène, c’est-à-dire qui ne se limite pas à la surface du bois. Valorisante le bois brut, l’huile peut être d’origine végétale, modifiée ou teintée. Votre sélection dépend de vos attentes en termes de finition mais également de la fréquence d’entretien.

Parquet huilé : description

L’utilisation d’un parquet huilé revient en réalité à appliquer une solution non grasse qui va pénétrer votre parquet afin d’enrober les fibres de bois. Pour ce faire, plusieurs sortes d’huiles sont disponibles sur le marché.

Les huiles végétales sont écologiques mais plus faiblement résistantes, d’autant qu’elles requièrent un temps de séchage plus conséquent. Les huiles modifiées intègrent un produit confectionné à partir d’une base d’huile végétale, qui a subi des modifications, généralement l’ajout d’uréthane. Cette catégorie d’huile se distingue par un temps de séchage rapide et une résistance dans le temps élevée.

Les huiles cires ont pour unique spécificité d’offrir aux finitions de votre parquet un aspect ciré. De même, les huiles teintées permettent de conférer à votre revêtement une finition teintée.  

Parquet huilé : avantages et inconvénients

Grâce à l’apport de cette huile, votre parquet se trouve protégé. L’huile a l’avantage de pénétrer le bois en profondeur, contrairement à la cire qui n’agit que sur la couche superficielle. En termes esthétiques, l’huile met en valeur l’aspect naturel et rustique des bois bruts, sans toutefois lui apporter de la brillance. Finalement, un parquet huilé se pare de différentes aspects allant du mat au satiné.

En ce qui concerne les inconvénients, le parquet huilé réclame un entretien régulier. Afin de préserver votre revêtement, l’opération doit être répétée chaque année, voire deux fois par an. Sachez surtout que cette intervention est irréversible. Etant imprégné en profondeur, votre parquet ne pourra jamais devenir un parquet ciré ou vitrifié.

Application de l’huile sur un parquet

Avant de vous lancer sur ce chantier, songez à vous équiper du matériel adéquat. Munissez-vous d’un chiffon en coton, ne contenant pas ou ne créant pas de peluche, d’un rouleau à poils courts ou d’une brosse, et enfin de votre huile. Si votre parquet présente des traces de finitions antérieures, mieux vaut passer au préalable par une opération de ponçage.

Dépoussiérez ensuite votre sol, avant d’appliquer de façon uniforme votre huile à l’aide de votre rouleau. Il est possible de mettre jusque trois couches successives, en prenant le soin de laisser un temps de séchage d’au moins une heure entre chacun d’elles. Une fois la dernière couche appliquée, laissez sécher 12 h. Ne déposez pas de meuble ou de tapis avant une dizaine de jours.

Bon à savoir

Si votre parquet huilé s’abîme sur une zone précise, huilez non pas l’ensemble de votre revêtement mais simplement la partie dégradée.

Pour toute question, contactez un professionnel fiable et compétent, susceptible de vous conseiller. C’est le cas des membres de votre région, adhérents du réseau Plus Que PRO, qui sont à même de vous accompagner tout au long de votre projet.