/
/
/
Choisir une charpente en bois, en métal ou en béton ?
charpente

Choisir une charpente en bois, en métal ou en béton ?

Pour sélectionner le matériau constitutif de la charpente de votre habitation, plusieurs paramètres entrent en compte : attentes personnelles, budget, ou encore normes architecturales édictées dans votre région. Ainsi, votre charpente peut être en bois, en métal ou en béton.

Charpente en bois

Dans le cas d’une charpente en bois, l’élément central est l’essence du bois, qui varie en fonction de la nature des pièces de charpente concernées. En ce qui concerne les grosses pièces de charpente, sont privilégiés le pin sylvestre, le pin maritime, le peuplier, le sapin Douglas, l’orme ou encore l’épicéa. Pour les chevrons et les clivages, les professionnels recommandent l’utilisation du sapin, du châtaignier ou du peuplier. Les charpentiers préconisent enfin pour les chevilles l’acacia ou le frêne, tandis que pour les lattes, il est conseillé d’opter pour du sapin, du bouleau ou du peuplier. Le bois lamellé-collé permet de réaliser toutes sortes de formes de charpentes.

Notez que le choix de la qualité du bois est déterminant lors de la construction d’une charpente. Un traitement est par contre obligatoire afin de rendre le bois plus résistant face aux éléments extérieurs risquant de le détériorer, tels que les insectes ou bien les conditions climatiques. À noter : contrairement à ce que l'on pourrait croire, les charpentes en bois ont une tenue au feu tout à fait acceptable (d'environ 1 heure en moyenne).

Charpente en métal

Si les charpentes métalliques étaient initialement conçues dans le cadre de projets de bâtiments agricoles et industriels, leurs atouts séduisent aussi les propriétaires de maisons. L'avantage principal de la charpente en métal, c'est la possibilité de souder les éléments et donc de réaliser des encastrements plus facilement.

La résistance du métal permet d’intégrer à votre charpente des ouvertures plus importantes, d’abaisser le nombre de murs porteurs, et de réduire le poids de la structure. Le montage est enfin plus rapide d’environ 30 %. Côté inconvénient, ce type de charpente s’avère assez onéreux à l’achat et se révèle souvent peu esthétique. Néanmoins, elle n’est pas toujours apparente. Par ailleurs, la charpente métallique nécessite un traitement contre le feu et contre la rouille.

La charpente en béton

La charpente en béton se distingue par de multiples attraits, notamment par sa robustesse et sa solidité dans le temps. Applicable notamment pour concevoir des toits plats, elle reste adaptée à toutes les configurations. De plus, elle est accessible à des prix compétitifs puisqu’elle ne coûte pas plus cher par exemple qu’une charpente en bois.

Le béton est ignifuge, c’est-à-dire qu’il ne craint pas le feu. Si on ajoute un gain de temps évident dans son montage et de jolies qualités de finition de ses parements, la charpente en béton est une solution de plus en plus prisée. Toutefois, le béton ne s'avère réellement avantageux que pour les petites portées.

Bon à savoir

Plusieurs catégories de béton sont commercialisées. Préférez le béton armé pour des projets de rénovation, et le béton léger si vous souhaitez mettre l’accent sur les performances thermiques et acoustiques. Pour éliminer toutes fissures et vous garantir d’un excellent capteur de tractions exercées par la structure, misez sur le béton précontraint.