/
/
/
/
5 conseils pour rendre sa cuisine plus écologique

5 conseils pour rendre sa cuisine plus écologique

Vous êtes sensibles aux problématiques environnementales et vous aimeriez avoir une cuisine plus écologique et respectueuse de l’environnement ? C’est possible en faisant attention à ce que l’on consomme et la manière dont on le consomme. Voici 5 conseils pour rendre sa cuisine plus écologique.

Optez pour de l’électroménager économe en énergie et en eau

C’est la première des étapes pour avoir une cuisine écolo : il faut acheter de l’électroménager économe en électricité et en eau. Et pour cela, rien de plus simple : il suffit de regarder les étiquettes énergétiques avant d’acheter et d’analyser avec précision les consommations annoncées par le fabricant.

C’est certes généralement plus cher à l’achat mais vous vous y retrouverez assez rapidement : les économies réalisées par l’électroménager sont bonnes pour la nature… mais aussi pour votre facture !

Optez pour des matériaux naturels, non synthétiques

Les résines synthétiques et de nombreux matériaux industriels sont extrêmement polluants, notamment lors de leur cycle de fabrication et de recyclage. C’est ce que l’on appelle l’énergie grise. L’énergie grise représente la quantité d’énergie consommée pour extraire, produire, transformer, fabriquer, transporter et recycler un matériau ou un produit donné.

Quand on s’intéresse à l’énergie grise, on abandonne ainsi les matériaux et produits fabriqués très loin, avec des composés synthétiques, etc. On privilégie les matériaux et produits d’origine naturelle et fabriqués localement.

Faites attention aux COV

Pour une cuisine écologique, il faut également opter pour des meubles et revêtements en général qui ne dégagent pas ou très peu de composants organiques volatiles. Les laques et vernis en base aqueuse par exemple sont exempts de solvants pétrochimiques et ne dégagent pas de composés organiques volatiles : on mise tout sur les vernis, peintures et laques écologiques.

Les labels : un critère de choix

Il existe énormément de labels permettant de s’assurer que sa cuisine respecte un minimum de standards environnementaux, aujourd’hui indispensables.
Ainsi, la norme NF Environnement est attribuée par l’AFNOR et certifie que les produits, tout au long de leur cycle de vie (on retrouve ici notre énergie grise), ont un impact réduit sur l’environnement, par rapport à d’autres.
Pour le bois, matériau naturel, il faut sélectionner des bois certifiés PEFC et/ou FSC. Ces labels certifient que le bois provient de forêts gérées durablement. En choisissant le bois FSC/PEFC, vous favorisez la reforestation et la préservation des écosystèmes vivant dans les forêts exploitées.

Prévoyez de quoi recycler les matières organiques

Le respect de l’environnement passe enfin par la réduction des déchets. Pour cela, il faut organiser la cuisine de manière à pouvoir trier, stocker voire recycler directement les déchets. Vous pouvez en effet, en plus des classiques poubelles de tri (une pour les emballages et une pour le verre en plus de la poubelle normale) prévoir un lombricomposteur directement sous l’évier ! Vous y placez vos déchets organiques qui se compostent au jour le jour grâce à l’action des vers puis vous pouvez directement employer ce compost inodore, même en appartement, pour vos aromates ou vos plantes vertes.