/
/
/
/
Peindre ses murs à la peinture acrylique ou glycéro ?
peinture intérieur

Peindre ses murs à la peinture acrylique ou glycéro ?

Vous avez un projet de rénovation ou de construction et vous hésitez, pour peindre vos murs, entre peinture acrylique et peinture glycéro ? Petit tour d’horizon de Plus Que Pro et conseils pour choisir entre ces deux types de peintures pour refaire votre déco intérieure.


Peinture acrylique et peinture glycéro : quelles différences ?


La grande différence entre les peintures acryliques et les peintures glycéro tient à leur composition. Les peintures acryliques sont fabriquées à base d’eau, de charges (craie, silice, etc.) et différents liants (naturels dans les peintures écologiques ou à base de résines pour les autres) tandis que les peintures glycéro sont fabriquées à base d’huiles et de résines synthétiques ainsi que de nombreux solvants pétrochimiques.


Il résulte de ces différences de composition de grandes différences dans l’application et la finition :

  • Les peintures acryliques sont des peintures à l’eau, rapides et faciles à mettre en œuvre, sans odeur et au séchage rapide mais exigeant le passage de plusieurs couches (à cause de leur faible pouvoir couvrant, même les prétendues monocouches exigent plusieurs couches). En revanche, elles ne dégagent pas ou peu de composés organiques volatiles (COV) et sont donc relativement saines (voire tout à fait saines pour les peintures écologiques) pour la santé et pour l’environnement. Leur résistance à l’humidité est enfin moyenne : si elles peuvent être utilisées dans les salles d’eau (seulement pour les satinées), elles ne peuvent être utilisées dans les environnements très humides (obligation de carreler les murs de la douche par exemple).
  • Les peintures glycéro sont des peintures à l’huile présentant une odeur forte et durable, offrant une mise en œuvre plus délicate, et au séchage lent MAIS qui présentent une finition plus lisse et une grande résistance et une grande durabilité. Elles sont particulièrement pratiques dans les pièces très humides (salles d’eau) et sur les supports difficiles (elles sont souvent utilisées pour les plafonds en raison de leur grande durabilité) et les boiseries. Le gros problème est qu’elles dégagent beaucoup de COV et sont donc nuisibles aussi bien pour la santé que pour l’environnement.

De toute façon, comme nous l’avons vu dans une précédente fiche pratique (sur les peintures écologiques), les peintures glycéro sont destinées à disparaître d’ici 2020 : l’Union Européenne limite d’année en année les composés organiques volatiles (COV) autorisés dans les peintures avec un objectif, leur disparition annoncée. Or, les peintures glycéro, par définition, dégagent d’importantes quantités de COV !


Alors, acrylique ou glycéro ?


Plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Si vous êtes fermement écolo : oubliez la peinture glycéro pour être en accord avec vos idées.
  • Si vous êtes sensible aux odeurs : oubliez la glycéro pour ne pas être gêné ; les odeurs de la glycéro peuvent durer des semaines !
  • Si vous voulez peindre la chambre de bébé avant la naissance ou une chambre d’enfant : oubliez la glycéro pour préserver la santé de vos bambins !
  • Si vous voulez une douche aux murs peints et non carrelés, oubliez la peinture acrylique et optez, tant que c’est encore possible, pour de la glycéro.
 
Découvrez également :