/
/
/
5 conseils pour bien choisir sa toiture de véranda
toiture de véranda

5 conseils pour bien choisir sa toiture de véranda

Véritables pièces à vivre en plus, extensions de maison chaleureuses, conviviales et lumineuses, les vérandas ne cessent de séduire les Français dans leurs projets de rénovation ou de construction. La toiture des vérandas est alors un élément déterminant du confort de ces pièces supplémentaires. En pente ou plate, transparente ou opaque, ou mixte, en aluminium, en PVC ou en bois : voici 5 conseils pour choisir sa toiture de véranda.


Neige ou pas neige : un critère déterminant


La première des choses à faire est d’adapter la toiture de votre véranda au climat de votre région. En effet, si vous habitez à la campagne dans une région aux hivers rudes connaissant de fortes précipitations de neige, il faudra obligatoirement opter pour une toiture inclinée (pour mieux répartir le poids de la neige en hiver), une structure extrêmement robuste et résistant durablement au gel (aluminium ou bois) et du triple vitrage à isolation renforcée (pour bénéficier de l’apport solaire tout en vous préservant du froid hivernal).


Région fortement ensoleillée : composer avec la lumière


Si, dans les régions très froides, on mise avant tout sur la transparence et la robustesse de la structure, dans les régions chaudes et très ensoleillées, on misera au contraire sur la ventilation et l’opacité pour éviter que la véranda se transforme en sauna !


Ici, les toitures plates, plus modernes, pourront être intéressantes mais attention : à moins d’être très bien isolées, elles renforceront l’effet de four. Quoi qu’il en soit, il est généralement conseillé dans ces régions d’opter pour une toiture de véranda opaque, au moins partiellement. Vous pouvez par exemple prévoir un puits de lumière, mais le reste de la toiture devra être opaque pour vous préserver, en été, du rayonnement solaire qui peut rendre la véranda invivable.


Ici encore on privilégiera bois ou aluminium mais on peut aussi opter pour l’acier. Le PVC n’aimant pas trop les UV il est préférable de l’éviter.


Objectif économies d’énergie : les toitures opaques


Si votre objectif est de tout miser sur les économies d’énergie, alors vous opterez pour les toitures de véranda en panneaux opaques épais. Ils assurent une isolation thermique et phonique optimale. Ainsi, les parois vitrées vous apportent la lumière et la chaleur du rayonnement solaire tandis que les panneaux de toiture opaque empêchent les déperditions de chaleur. Vous optimisez la température de votre véranda et son apport au confort thermique global de la maison.


En ville : vive les toitures plates


En ville, on privilégie les toitures de vérandas plates pour éviter les problèmes de hauteur, d’intégration par rapport aux toitures existantes par ailleurs. Et comme on a rarement des problèmes de neige excessive en ville (à cause de la chaleur urbaine), les questions de poids de la neige sont évacuées.


Le bonus cachet/résistance/isolation à la campagne : la toiture traditionnelle
Si vous habitez à la campagne et que vous voulez miser sur une grande robustesse (notamment au poids de la neige), une excellente isolation et un cachet indéniable, optez pour les matériaux traditionnels de couverture pour la toiture de votre véranda. On y pense rarement mais il est tout à fait possible de couvrir une véranda avec des tuiles, des ardoises, etc. en fonction de la toiture de votre maison !