/
/
/
6 conseils pour bien isoler sa toiture
isoler sa toiture

6 conseils pour bien isoler sa toiture

30% : c’est la quantité de chaleur qui s’échappe par la toiture quand elle n’est pas isolée. D’où l’importance d’y accorder une attention particulière. Sous toiture, sur-toiture, isolation de combles perdus, étanchéité, etc. voici 6 conseils pour bien isoler votre toiture.

Bien choisir son matériau d’isolation

Si les polystyrènes et autres mousses ont de plus en plus la cote, c’est bien souvent la laine minérale qui offre les performances et caractéristiques techniques optimales pour l’isolation des toitures, que ce soit en sur-toiture, en combles perdus ou en combles aménagés. Pour les plus écolos d’entre vous, les laines de bois sont également d’excellents compromis écologiques aux laines minérales, quoique beaucoup plus chères.

Le pare-vapeur

Le pare-vapeur, en rénovation est indispensable et doit impérativement être indépendant et continu, en isolation sur-toiture et en sous-toiture ou même sur plancher (en combles perdus). Cela signifie que, lors de l’isolation de la toiture, le pare-vapeur doit être un film indépendant et non pas une couche de la laine minérale.

Le sarking pour préserver l’espace intérieur

Si vous envisagez d’aménager vos combles et que votre couverture n’est pas de première jeunesse, alors vous pouvez envisager une isolation sur-toiture, ou sarking. Le principe est de venir fixer des voliges directement sur les chevrons de votre charpente. Sur ces voliges sera ensuite fixée une couche d’isolant rigide qui sera ensuite couverte. Vous faites d’une pierre deux coups : vous isolez votre toiture (avec une efficacité supérieure à l’isolation sous toiture puisque vous supprimez presque tous les ponts thermiques) et vous rénovez votre couverture.

Le coefficient d’isolation

Lorsque l’on envisage l’isolation de sa toiture, il est important de ne pas lésiner sur le coefficient thermique. Pour des raisons d’économies, certains seront peut-être tentés de se contenter d’un R de 3,7, comme pour les murs. C’est une erreur : la toiture représentant 30% des pertes d’énergie, l’isolation doit être nettement supérieure avec un R minimum de 7, voire 8.

Combles perdus : attention aux économies de bouts de chandelle

Nombreux sont ceux qui, pour réaliser quelques centaines d’euros d’économies, optent pour les matériaux soufflés pour l’isolation de leurs combles perdus (ouate, laine minérale, laine de bois, laine de mouton, etc.). Certes, la solution coûte généralement deux fois moins cher que la pose d’une laine minérale ou laine de bois sur plancher. Le problème, c’est que les matériaux soufflés se tassent vite et perdent plus de 50% de leur efficacité en moins de 5 ans là où les matériaux plus rigides (comme la laine minérale traditionnelle) conservent leur efficacité plus de 10 ans !

Faire appel à un artisan RGE

Enfin, le dernier conseil que nous avons à vous donner pour bien choisir l’isolation de votre toiture est de faire appel à un professionnel RGE. Outre le fait que les artisans RGE ont suivi des formations pour être opérationnels sur les problématiques de rénovation énergétique, ce sont les seuls qui peuvent vous permettre d’obtenir les aides de l’Etat concernant ces travaux ! Crédit d’impôt (30% quand même en 2015 !) et éco-prêt à taux zéro, sans compter d’éventuelles aides locales et aides de l’Anah : ce serait dommage de s’en priver !

Crédit Photos :@www.giessler-couverture.fr

Trouver un artisan de couverture pour mes projets d'isolation de toit

Consultez les artisans Couvreurs Plus que Pro recommandés par leurs clients. Soumettez simplement et rapidement votre projet