/
/
/
6 conseils pour réussir l'hivernage de sa piscine
piscine couverte

6 conseils pour réussir l'hivernage de sa piscine

L’hivernage consiste à protéger l’eau de votre piscine et son revêtement durant l’hiver. Voici quelques conseils pour bien réussir cette opération basée sur deux techniques distinctes : l’hivernage complet et le semi-hivernage.


Investissez dans une bâche d’hivernage


Que vous réalisiez un hivernage complet ou un semi-hivernage, pensez à installer une bâche. Cette couverture de protection préserve votre bassin des intempéries et de la neige, ainsi que des débris, des saletés et des éléments polluants qui pourraient s’y accumuler. Une fois les beaux jours revenus, vous n’aurez qu’à faire un nettoyage minimal de l’eau de votre piscine, en gagnant du temps, de l’énergie et de l’argent !


Soyez prévenant face au gel


Le gel est un défi pour votre piscine. Là encore, la bâche d’hivernage est un atout incontestable puisqu’elle empêche le gel total de l’eau, tout en servant de dispositif de sécurité si vos enfants jouent autour du bassin. Misez sur une bâche affichant la norme de sécurité NFP90-308, preuve de résistance au poids et de fiabilité dans le temps. Attention à ne pas confondre bâche d’hivernage et simple couverture à bulle d’été !


Débutez votre hivernage ni trop tôt, ni trop tard


La période d’hivernage idéale dépend de la température de l’eau. Lorsque celle-ci passe sous les 12°C, les bactéries, les micro-organismes et les algues stoppent leur développement. Attendez ainsi que la température descende sous les 12°C pour opérer l’hivernage de votre piscine. Si vous engagez trop tôt l’opération, vous risquez de voir les germes et les microbes proliférer. Inversement, ne démarrez pas trop tardivement non plus, sous peine de subir une période de gel précoce ou impromptue aux effets dévastateurs. Ciblez donc une période, généralement en automne, où la température de l’eau fluctue entre 12 et 15°C.


Misez sur l’hivernage complet en zone froide…


Si les conditions climatiques dans votre région de résidence sont froides en hiver, mieux vaut opter pour l’hivernage complet ou passif. Nettoyez l’ensemble des parois et du fond de votre bassin et coupez l’alimentation électrique avant de verser le produit d’hivernage puis de poser la bâche. Les équipements de votre piscine sont à l’arrêt total et aucun entretien n’est plus nécessaire durant l’hiver. Notez que la remise en route est plus longue et que vous devrez traiter votre eau avec des produits spécifiques.


…et sur l’hivernage actif en zone tempérée


Cette technique indique que votre système de filtration continue de fonctionner en hiver, pendant 2 à 3 heures chaque jour. Grâce aux mouvements générés, la qualité de l’eau est préservée. Pensez toutefois à installer un coffret hors-gel, et faites attention à votre consommation électrique en l’absence de bâche.


Optez pour le bon produit d’hivernage


Privilégiez des produits d’hivernage de qualité qui sont plus fiables, plus performants et moins toxiques. Préférez notamment des produits « non moussants », ne contenant aucun sulfate de cuivre, EDT, ou polyphosphate. Sachez par exemple que le cuivre peut susciter des problèmes d’allergies et d’irritations.

 

Découvrez également :