/
/
/
/
Comment éviter les courts-circuits ?
courts-circuits

Comment éviter les courts-circuits ?

Le court-circuit est un risque électrique majeur dans un logement. Un problème d’installation électrique engendrant un court-circuit peut notamment entraîner un incendie. Soyez attentif à l’entretien et à la réparation de votre système électrique, afin de vous prémunir contre les dangers inhérents que représentent les courts-circuits.

Définition et principe du court-circuit


Qu’est-ce qu’un court-circuit électrique ? Il s’agit d’un contact généralement accidentel entre deux éléments conducteurs, qui se laissent donc traverser par le courant électrique, mais dont les polarités diffèrent. Cette différenciation provoque une décharge de courant largement supérieure à ce qui est constaté en moyenne dans une situation classique. Cet état est appelé courant de court-circuit.

En créant une élévation soudaine de la température des éléments conducteurs concernés, l’échauffement est susceptible de déclencher un incendie. L’Observatoire national de la sécurité électrique indique que 30 % des 250 000 incendies domestiques annuels répertoriés tirent leur origine d’un problème électrique.

L’origine d’un court-circuit


Plusieurs causes peuvent entraîner un court-circuit. L’origine peut par exemple être mécanique suite à une erreur de câblage, ou une rupture de conducteur. Parfois, la présence d’une branche ou d’un animal engendre également ce type de problème.

Un court-circuit peut aussi avoir une origine climatique notamment lorsque votre logement est frappé par la foudre. Pour parer à cette catégorie de risque si vous résidez dans une région sensible aux violets orages ou si votre logement se trouve en hauteur, des équipements comme un paratonnerre et un parafoudre sont nécessaires. D’autres causes existent telles qu’une surtension de manœuvre ou une dégradation des dispositifs d’isolation provoquée par l’usure, l’humidité, la chaleur ou des produits corrosifs.

On observe généralement, trois types de court-circuit sur le réseau triphasé. Dans 80 % des cas, le court-circuit est monophasé, la phase et le neutre étant connectés ensemble. Dans 15 % des cas, il s’agit d’un court-circuit biphasé reliant les deux phases ensemble. Enfin, dans 5 % des cas, ce sont les trois phases qui sont raccordées.

Se prémunir des risques de court-circuit


Les dégâts d’un court-circuit vont du déclenchement d’un incendie à la dégradation de matériel, en passant par l’électrocution et la détérioration du circuit électrique. Des solutions doivent être impérativement mises en place, en intégrant des systèmes de protection adaptés à l’instar des fusibles, des disjoncteurs, etc.

Sachez que si le défaut est de très courte durée, le court-circuit n’aura pas de conséquence sur votre logement. Les éléments de protection joueront leur rôle en interrompant le passage du courant. Par contre, si le défaut connaît une durée importante, la remise en fonctionnement de votre système électrique nécessite l’intervention d’un électricien professionnel.

Faite appel à un électricien fiable et compétent pour vérifier régulièrement votre installation électrique, surtout si vous constatez qu’un câble, une prise de courant ou un fusible sont chauds, noircis, cassés ou abîmés. Misez sur des appareils répondant à la norme NF et adoptez de bons comportements : pas de multiprises pour les gros appareils ménagers, pas de câbles sous un tapis, installer un détecteur de fumée...
 

Trouver un artisan électricien pour mes projets d'installation électrique

Consultez les artisans Plus que Pro recommandés par leurs clients. Soumettez simplement et rapidement votre projet en demandant un devis pour l'installation électrique de votre maison.