/
/
/
/
Zoom sur le parquet vitrifié
parquet vitrifié

Zoom sur le parquet vitrifié

La vitrification est un processus de finition pour un parquet qui s’impose aux finitions huilée et cirée par son caractère résistant et esthétique. D’ailleurs, plus de 80 % des parquets neufs en France sont des parquets vitrifiés.

Parquet vitrifié : les éléments descriptifs

La vitrification apporte concrètement à votre revêtement de sol un film invisible et imperméable. Ces propriétés rendent alors votre parquet insensible aux rayures et aux salissures susceptibles de s’incruster dans le bois.


Cette protection par vitrification est le résultat de l’application d’un produit vitrificateur ou d’un vernis directement sur la surface. Si autrefois ce type de produit avait tendance à durcir et à s’écailler sous le double effet du temps et du passage, les fabricants ont aujourd’hui gommé ces défauts.


Actuellement, le vitrificateur s’apparente clairement à un vernis, d’autant que les deux modes d’application sont identiques. Il faut toutefois signaler que si les parquets massifs et contrecollés peuvent subir une vitrification, ce n’est absolument pas le cas pour les sols stratifiés. En effet, ces derniers possèdent déjà une finition et surtout n’ont pas l’épaisseur suffisante pour réaliser un ponçage.

Les catégories de vernis

Les vernis se distinguent en fonction de leur composition. On trouve par exemple le vernis phase aqueuse dont l’avantage principal est d’être parfaitement respectueux de l’environnement, tout en garantissant une application inodore plus confortable.


Le vernis polyuréthane monocomposant est un durcisseur intégré au mélange qui sèche très rapidement. Le vernis polyuréthane bicomposant est également un durcisseur qui doit être additionné lors de l’application. Le mélange est réalisé au dernier instant car il n’est utilisable que quelques heures seulement. Notez que ce produit est particulièrement recommandé pour des parquets anciens ou des parquets fréquemment piétinés.
Pour obtenir une finition à l’aspect mat, misez sur le sealer. Ce vernis bouche les pores du bois et peut même devenir brillant suite à un lustrage. Enfin, le vernis teinté a une application semblable au vernis traditionnel, délivrant une teinte à votre bois.

Les étapes de la vitrification de votre parquet

La première étape consiste à bien préparer la surface. Si vous intervenez sur un parquet neuf, cette phase préparatoire n’a pas lieu d’être, hormis le ponçage. Si vos travaux concernent un parquet ancien à rénover, des vérifications sont requises. Songez à remplacer les lames abîmées, à reboucher les fissures et les trous par le biais d’une pâte à bois, et à traiter le bois pour éliminer la présence éventuelle d’insectes xylophages. Procédez ensuite au ponçage en trois passages, puis dépoussiérez correctement votre sol avant de passer à l’application concrète du vitrificateur.


Remuez le produit dans le bidon avant de le faire couler dans un bac à peinture. Débutez l’opération par le fond de la pièce, histoire de ne pas vous faire piéger. La pose doit toujours se faire par un va-et-vient dans le sens du bois, à l’aide d’un pinceau spalter, d’un balai éponge ou d’un rouleau. Deux ou trois couches sont nécessaires avec, entre chaque passage, un temps de séchage et d’égrenage.

Trouver un artisan en peinture pour mes projets de vitrification de parquet

Consultez les artisans Plus que Pro recommandés par leurs clients. Soumettez simplement et rapidement votre projet en demandant un devis pour la vitrification de votre parquet.