/
/
/
Installer une piscine intérieure
piscine intérieure

Installer une piscine intérieure

La piscine intérieure est un rêve pour de nombreux propriétaires. Véritable lieu de vie dans une habitation, la piscine intérieure fait fi des saisons et des températures extérieures pour garantir une baignade toute l’année, y compris le jour de l’An ! L’installation d’un tel luxe et d’un tel confort nécessite tout de même une réflexion sur les démarches à suivre.

Intégrer sa piscine intérieure

Concrètement, une piscine intérieure correspond à un bassin enterré et intégré à votre habitation, soit au sein d’une pièce supplémentaire, soit inséré sous une véranda. Notez que cette catégorie de piscine est compatible avec l’ensemble des techniques de construction envisageables, telles que le béton, le bois, le modulaire ou en kit.

Avant de se lancer dans les travaux, mieux vaut réfléchir sur l’aménagement de la pièce qui va accueillir votre piscine intérieure. En effet, les contraintes sont évidemment différentes de celles rencontrées pour l’installation d’une piscine extérieure. L’intégration intelligente doit permettre de rendre votre bassin fonctionnel, pratique et surtout parfaitement sécurisé tout au long de l’année.

Les paramètres à prendre compte lors de l’installation de votre piscine intérieure

L’eau et l’air

En contact, ces deux éléments déclenchent deux processus bien connus : l’évaporation et la condensation. Pour lutter contre ces phénomènes, prévoyez un bon déshumidificateur et un système performant de chauffage air/eau. Le principe de fonctionnement est simple : l’air ambiant entre dans le déshumidificateur par aspiration, avant de passer par un évaporateur. Notez que le taux d’humidité (l’hygrométrie) doit idéalement être compris entre 60 et 70 %.

L’isolation

Comme dans toutes vos pièces de vie, l’isolation est un paramètre essentiel. Dans le cadre d’une piscine intérieure, l’isolation concerne aussi bien le sol que les murs. Pour régler ce problème, il faut installer un système de ventilation efficace en plus du déshumidificateur pour obtenir une isolation de qualité. Afin de restreindre l’évaporation de l’eau de votre bassin, songez à acheter une bâche, très utile quand personne n’utilise la piscine.

Le plafond

Autre ingrédient indispensable : l’espace séparant le bassin de votre plafond. La hauteur doit en effet être assez importante pour garantir une bonne circulation de l’air et éviter les risques d’accumulation d’humidité, susceptibles de dégrader vos différents revêtements. Si vous n’avez pas d’autre choix que d’installer votre piscine intérieure dans un lieu où la hauteur de plafond est réduite, il vous faudra impérativement un excellent dispositif de ventilation.

Le chauffage

Le chauffage de la pièce comme de la piscine dépend avant tout de la fréquence d’usage. Si vous comptez vous baigner toute l’année, misez sur un système de pompe à chaleur. Si vos périodes de baignade sont ponctuelles et espacées dans le temps, optez pour un simple réchauffeur.

Bon à savoir

  • L’obtention d’un permis de construire est obligatoire pour la construction d’une piscine intérieure, sauf si l’installation s’effectue dans un bâtiment préexistant, ne modifiant ni son aspect, ni son volume, ou son utilité ;
  • Privilégier des matériaux absorbant les bruits, la résonnance d’une piscine s’avérant rapidement une réelle nuisance sonore.
 
Découvrez également : 
 

Trouver un artisan pour mes projets de piscine intérieure

Consultez les artisans Plus que Pro recommandés par leurs clients. Soumettez simplement et rapidement votre projet en demandant un devis pour la création d'une piscine intérieure.