/
/
/
Avantages et inconvénients d'un toit en chaume
toiture-chaume

Avantages et inconvénients d'un toit en chaume

Ah le charme rustique des chaumières que l’on rencontre encore parfois dans nos campagnes… eh bien il revient à la mode, le chaume. Très utilisé encore en Grande-Bretagne dans certaines régions, il avait quasiment disparu en France. Pourtant, les toits en chaume présentent de nombreux avantages. Tour d’horizon des avantages et inconvénients des toits de chaume.

Toits de chaume : les avantages

Le chaume est constitué de tiges creuses de graminées séchées et utilisées de manière à constituer une couche étanche et isolante. Regroupées en fagots, ces tiges sont serrées puis attachées à la structure de la charpente de manière à constituer un écran dense et étanche.

Outre bien évidemment l’avantage esthétique indéniable des toitures en chaume qui séduisent par le charme rustique de leur couverture naturelle, de couleur chaude quand elle est neuve puis qui se patine avec le temps pour prendre une teinte grise, comme le bois, les toits de chaume présentent des caractéristiques très intéressantes pour le bâti :
  • Insensibles au gel
  • Insensibles à la grêle
  • Insensibles à la neige
  • Bons isolants thermiques (30 cm de chaume équivalent environ 10 cm de laine minérale et peuvent même être installés sur des panneaux isolants pour une plus grande efficacité)
  • Bons isolants acoustiques (pas de bruit de pluie sur le toit)
  • Légers (ils ne demandent pas une charpente trop robuste)
  • Evitent l’installation de gouttières
  • Durables : outre le fait que les toits de chaume sont constitués de matériaux naturels, ils ont une durée de vie moyenne de 50 ans !

Inconvénients des toits de chaume

Le principal inconvénient des toits de chaume est que, si ce type de couverture s’adapte parfaitement à de nombreux styles architecturaux de charpente, en revanche, le chaume ne peut être utilisé en couverture que sur les toits dont la pente est supérieure à 35°. En-deça, la pente n’est pas suffisante pour éviter la stagnation de l’eau, ce qui peut induire un pourrissement du chaume.
Egalement, pour installer une cheminée dans une maison avec un toit de chaume, il faut prévoir des dépenses supplémentaires au niveau de l’évacuation pour l’installation d’un extincteur de flammèches. Par ailleurs, le conduit devra être d’une section suffisante pour éviter qu’il chauffe de manière excessive.

Le prix également : La couverture en chaume coûte plus cher que les couvertures classiques en raison exclusivement de la main d’œuvre : le temps de travail est relativement important. Néanmoins, ce surcoût est en partie, voire totalement, compensé par le fait que la toiture en chaume est moins exigeante en termes de charpente, qu’elle ne nécessite pas l’installation de gouttières et qu’elle ne nécessite pas d’isolation supplémentaire.
Enfin, si la durée de vie du toit en chaume est longue, l’entretien régulier est nécessaire pour éviter le pourrissement.

Si vous rêvez d’une maison avec un toit de chaume depuis que vous êtes enfant, pour vous croire dans une maison de conte de fée, n’hésitez pas à solliciter un véritable professionnel des toitures en chaume, expérimenté et compétent, avec Plus Que Pro : les artisans que nous référençons sont engagés dans une démarche qualité et sont recommandés par leurs clients.