/
/
/
/
Zoom sur les escaliers suspendus
escalier-suspendu

Zoom sur les escaliers suspendus

C’est en 1964 que le premier escalier suspendu a été inventé. Et pourtant, cela fait seulement quelques années que ce type d’escalier est accessible au grand public. Comment est conçu un escalier suspendu ? Quels en sont les avantages ? Quel en est le prix ? Tour d’horizon de cet escalier pas comme les autres.

Escalier suspendu : comment ça marche ?

… avec des marches, justement ! Sans jeu de mot, en effet, le principe de l’escalier suspendu, c’est de n’être composé que de marches et d’un garde-corps. Sur un escalier suspendu, il n’y a ni contremarche ni limon. D’où son esthétique si particulière.
Autoporté, l’escalier suspendu est en fait fixé au mur : chaque marche est solidement suspendues par des goujons métalliques qui d’un côté sont scellés dans le mur, de l’autre entrent dans le corps de la marche. Grâce à cette conception, aucune structure apparente n’est nécessaire pour supporter l’escalier : il semble suspendu en l’air.

Note : à cause de cette conception particulière et pour pouvoir supporter des charges élevées, les escaliers suspendus sont obligatoirement fixés sur des murs porteurs. On ne fixe pas un escalier suspendu dans de la brique et encore moins dans un doublage en placoplâtre !

Escalier suspendu : les avantages

Outre son esthétique moderne et aérienne caractéristique, l’escalier suspendu offre également un avantage de taille en termes de déco et d’aménagement intérieur : il laisse complètement passer la lumière. En effet, limon et contremarches bloquent le passage de la lumière et font de l’escalier standard une zone souvent sombre et créent une zone d’ombre sous l’escalier.
Eh bien, avec un escalier suspendu, le problème est réglé : la lumière passe de haut en bas, de base en haut, de l’avant vers l’arrière et inversement. Voilà entre autre pourquoi l’escalier suspendu est idéal dans les espaces sombres et/ou exigus. En outre, l’absence de contremarche rend l’entretien et la rénovation des escaliers suspendus très simples.
Avec un escalier suspendu, vous démarquez votre intérieur et lui conférez une touche luxueuse, contemporaine et unique.

Escalier suspendu : combien ça coûte ?

C’est peut-être le seul problème d’un escalier suspendu : cela coûte cher. D’autant que c’est généralement conçu sur-mesure pour s’adapter parfaitement à votre intérieur et aux contraintes du bâti. Il faut ainsi compter à partir de 3 000€ minimum pour un petit escalier suspendu. Mais le prix moyen se situe plutôt aux alentours de 8 000/10 000€ pour un escalier en bois et plutôt 10 000/12 000€ pour un escalier verre et métal.

Si vous êtes séduit par le principe de l’escalier suspendu et que vous êtes prêt à sauter le pas, n’hésitez pas à utiliser l’annuaire Plus Que Pro : vous pourrez y découvrir des menuisiers spécialisés en escaliers suspendus proches de chez vous et lire les avis de leurs clients avant de faire votre choix grâce à notre système d’avis vérifiés. Ajoutez à cela que les artisans Plus Que Pro sont tous engagés dans une démarche qualité, et vous obtiendrez de solides garanties de satisfaction. Alors, pourquoi se priver ?