/
/
/
Comment décrypter un devis de travaux ?
devis-travaux

Comment décrypter un devis de travaux ?

Quand on se lance dans des travaux de rénovation ou de construction, on peut se retrouver un peu perdu dans les devis des artisans à cause de leurs différentes organisations et des différents points qui y sont traités. Voici quelques conseils pour bien décrypter un devis d’artisan.

Décrypter un devis : les mentions obligatoires

Pour commencer, avant de décrypter un devis de travaux, il faut connaître les différentes mentions qui doivent obligatoirement y figurer. Sachez donc qu’un devis doit impérativement comporter les éléments suivants :
  • Nom de l’entreprise, numéro de Siret (ou SIREN, ou RCS), adresse
  • Vos coordonnées (nom, prénom et adresse) ainsi que les coordonnées du chantier
  • Pour tout devis supérieur à 500€, une date de livraison et/ou un délai de réalisation
  • Le taux horaire de la main d’oeuvre
  • Le montant hors taxe, le total toutes taxes comprises ainsi que le ou les taux de TVA appliqués pour chaque poste de travaux
  • Le montant des frais de déplacements éventuels s’il y en a
  • Le délai de validité du devis
Toutes ces mentions sont absolument obligatoires ! Il faut se méfier et refuser un devis qui précise grosso modo 1500€ de main d’œuvre, par exemple. Car un tel énoncé ne permet pas de comparer efficacement plusieurs devis (sauf si tous les artisans mis en concurrence procèdent exactement de la même manière) !

Attention également aux délais de réalisation/livraison : s’ils sont absents, réclamez que l’artisan les précise. C’est pour vous une protection en cas de retard : tout retard peut donner lieu à une remise légale qui ne peut vous être refusée !

Décrypter un devis : les points à surveiller

Pour bien décrypter un devis, il y a quelques points à surveiller dont le plus important est le suivant : la précision dans le détail des travaux réalisés.
  • L’entreprise englobe-t-elle de manière floue l’ensemble des travaux sous une appellation douteuse qui n’explique rien : réalisation d’une dalle béton ; sans autre précision par exemple,
  • Ou au contraire détaille-t-elle précisément ce qui sera fait : décaissement de 20 cm de profondeur associé à un prix au m² + pose de ferraillage associée au prix au m² + prix de la toupie et de l’éventuelle pompe + coulage de la dalle béton associé au prix au m², etc. ?
Vous le voyez avec ce simple exemple : deux devis peuvent être très différents l’un de l’autre. En l’occurrence, le premier est illisible et ne promet rien de bon : que faire si l’artisan ne pose pas de ferraillage, ne décaisse pas, etc. ? Qu’allez-vous faire si, une fois le moment venu, le maçon vous annonce que le décaissement n’est pas prévu ? Etc. En outre, ce devis n’est tout simplement pas conforme à la loi qui oblige tout professionnel à détailler de manière précise et claire tout devis !

A l’inverse, dans notre exemple, le deuxième devis est plus encourageant : il témoigne d’une plus grande rigueur, d’une plus grande honnêteté et d’une meilleure volonté de conformité avec les normes. En outre, un devis détaillé vous permettra de poser des questions sur les travaux envisagés :
  • La pompe est-elle indispensable compte-tenu de la disposition du chantier ?
  • Pourquoi le ferraillage coûte-il si cher ?
  • Etc.
Astuce : Pour vous simplifier la vie en faisant appel à des artisans de qualité engagés dans une démarche de satisfaction client, pensez à Plus Que Pro !