/
/
Un auteur de faux avis condamné à 2500 euros d’amende

Un auteur de faux avis condamné à 2500 euros d’amende

Un internaute a été condamné à 2500 euros d’amende, plus 5000 euros de frais pour avoir rédigé un faux commentaire sur un restaurant du groupe Bernard-Loiseau à Dijon.
Le commentaire sur l’établissement publié sur le site des Pages Jaunes tenait ces propos : "très surfait, tout en apparat et très peu de chose dans l'assiette. L'assiette la mieux garnie est celle de l'addition." Un avis qui aurait pu s’avérer crédible, sauf qu’à la date de sa publication en juillet 2013, le restaurant Loiseau des Ducs n’avait pas encore ouvert ses portes… La gérante de l'établissement et directrice générale du groupe Bernard-Loiseau, Ahlame Buisard a aussitôt porté plainte et a obtenu gain de cause deux ans plus tard.

Des professionnels à l'affût des faux avis clients

Les professionnels surveillent de près les avis clients et c’est compréhensible car ils ont un impact considérable sur les consommateurs. Selon une enquête Ifop diffusée en mars 2015, pour 96% des personnes interrogées, des avis négatifs postés sur le web (même s'ils sont faux) peuvent avoir un impact négatif sur leur décision d’achat. Dans 66% des cas, ces avis négatifs vont amener l’internaute à reporter l'achat pour réfléchir ou comparer. L'impact sur le business d’une enseigne est donc conséquent.
Au sein du réseau Plus que PRO, nous avons pour objectif d’éradiquer les faux avis avec notre solution unique en Europe d'avis clients contrôlés par un process certifié ISO et l'enregistrement des avis à la Caisse des Dépôts et Consignations. Cette méthode garantit le fait que tous les avis que nous publions sont infalsifiables.