/
/
/
/
Aérateur de fenêtre : quelle utilité ?

Aérateur de fenêtre : quelle utilité ?

Il existe plusieurs types d’aérateurs de fenêtres, mais tous ont la même utilité : participer au renouvellement de l’air intérieur, pour une plus grande qualité sanitaire et des économies d’énergie. Explications.

Deux types d’aérateurs de fenêtres

Tout d’abord, il existe deux types d’aérateurs de fenêtre : les aérateurs équipés d’une sorte de ventilateur, comme ceux de nos grands-mères, et les entrées d’air de fenêtres.

Les premiers sont installés en particulier quand la maison n’est pas équipée de VMC. Ces aérateurs de fenêtre sont généralement mécaniques et s’actionnent soit automatiquement (par la convection naturelle : la chaleur intérieure est aspirée par le froid extérieur, ce qui crée un courant d’air qui actionne l’aérateur), soit manuellement (par une tirette). Ils sont généralement installés directement sur les vitres et nécessitent de percer la vitre. Ils ne posent pas de problème de surpression puisqu’on les installe dans les maisons peu ou pas isolées, en tout cas ne répondant pas aux normes récentes d’étanchéité à l’air.

Les seconds sont installés quand la maison est équipée d’une VMC simple flux, qu’elle réponde ou non aux critères d’étanchéité à l’air de la RT 2012. Ces derniers peuvent être autoréglables ou hygroréglables (c’est-à-dire, dans ce cas, qu’ils ne s’ouvrent que quand l’hygrométrie de la pièce a atteint un seuil). Ils sont installés directement sur les cadres de fenêtre qui auront été au préalable percés à cet effet.

A quoi servent les aérateurs de fenêtre ?

Les premiers modèles d’aérateurs de fenêtres, ceux de votre grand-mère, servent à évacuer l’air vicié de la maison. D’une certaine manière, ils sont les ancêtres de la VMC. En extrayant l’air vicié de la maison, ils créent une légère dépression qui favorise l’entrée d’air frais par les défauts d’étanchéité du bâti (cadres de portes et de fenêtres, fissures dans les murs, combles, etc.). Les seconds au contraire apportent de l’air frais, venu de l’extérieur. Dans ce cas, l’air vicié est quant à lui évacué par la VMC.

Dans les deux cas, l’intérêt est double :
  • Assainir l’air intérieur en permettant un apport d’air frais extérieur : ils permettent d’évacuer les odeurs, l’air saturé en dioxyde de carbone et en humidité.
  • Optimiser les performances du chauffage : l’air intérieur saturé d’humidité est plus difficile à chauffer que l’air frais extérieur !

En outre, les extracteurs d’airs classiques dans les pièces humides permettent d’éviter que l’humidité stagne, endommageant ainsi les éléments présents dans la pièce (mobilier, vêtements, etc.)

Loin d’être des gadgets, les aérateurs de fenêtre sont donc au contraire indispensables pour le confort intérieur et la qualité sanitaire de l’air intérieur. C’est d’ailleurs pour cette raison que toutes les constructions, depuis 1982, doivent obligatoirement comprendre un système de renouvellement de l’air, auquel participent justement les aérateurs de fenêtres.

Si votre habitation ne comporte pas d’aérateurs de fenêtres et que vous souhaitez en installer, n’hésitez pas à utiliser l’annuaire Plus Que Pro des entreprises spécialisés dans la pose des fenêtres près de chez vous : expérimentées et sérieuses, elles sont recommandées par leurs clients, gage de votre satisfaction.