/
/
/
/
Comment choisir son insert de cheminée ?
insert de cheminée

Comment choisir son insert de cheminée ?

Vous voulez conserver votre cheminée à foyer ouvert mais souhaitez profiter des performances d’une installation de chauffage au bois moderne ? Il vous faudra donc installer un insert. Mais encore faut-il le choisir ! Performances, tailles de bûches, puissance, système de ventilation, etc. Voici quelques conseils pour bien choisir votre insert de cheminée.


Les performances : un critère indispensable


Aujourd’hui, les économies d’énergie, les aides de l’état, la réduction de la pollution atmosphériques et toutes les considérations touchant de près ou de loin au développement durable et à la protection de l’environnement sont au cœur du choix d’un système de chauffage au bois, dont les inserts.


Aussi, il est primordial de choisir un insert ayant des performances élevées et des émissions de polluants réduites. Dans cette logique, il est fortement recommandé d’opter pour un insert labellisé Flamme Verte 5 étoiles. Rendement supérieur à 70% (ce qui est excellent pour un insert), émissions de CO réduites et émissions de suies et poussières réduites au minimum également, les inserts labellisés Flamme Verte 5 étoiles ouvrent droit, s’ils sont installés par un professionnel RGE, à un crédit d’impôt de 30% en 2015. Et au-delà du crédit d’impôt, ils chauffent bien, très bien même, avec peu de bois.


La puissance : en fonction de l’utilisation finale


Si votre insert n’a vocation qu’à chauffer une pièce ou deux et à apporter la chaleur esthétique d’un feu de cheminée, alors une puissance faible suffira : en général 5 à 6 kW. Mais si vous envisagez de chauffer, du moins en partie (et en inter saison par exemple), plusieurs pièces avec votre insert, alors il faudra opter pour un insert avec une puissance supérieure : jusqu’à 18 kW en fonction de vos besoins.


La taille du foyer


Le principe de l’insert est que l’on vient l’insérer, d’où son nom, dans un foyer ouvert existant. Les dimensions de l’existant sont donc déterminantes quant au choix de l’insert : celui-ci doit être plus petit que l’existant. Un peu de maçonnerie sera nécessaire pour combler la différence, mais c’est tout.


La taille des bûches et le type de combustible


Certains inserts utilisent des bûches de 20 cm, d’autres des bûches de 33 cm, d’autres des bûches de 50 cm, d’autres même des bûches de 100 cm de long. D’autres enfin fonctionnement avec des granulés de bois (ces derniers sont généralement équipés d’un réservoir à pellets pour ne pas avoir à alimenter le feu toutes les deux heures…) !
Sachez, pour vous aider à choisir :

  • Que le bois bûche est considérablement moins cher que les pellets mais exige plus de manutention et de nettoyage ;
  • Que plus les bûches sont coupées courtes et plus elles sont chères au stère ;
  • Que les granulés sont assez chers (le prix du kWh pellets revient à celui du gaz) mais extrêmement pratiques : certains inserts disposent même d’un réservoir de 15l acceptant un sac entier et offrant ainsi une autonomie d’une semaine !

La présence d’un système de ventilation


Enfin, certains inserts sont équipés d’un système de ventilation permettant d’optimiser la circulation de l’air chauffé dans les différentes pièces. Cela peut se révéler très pratique pour améliorer le chauffage en intersaison.


En définitive, et comme souvent, les professionnels du chauffage bois et des cheminées et inserts en particulier sont les mieux à même de vous proposer, sur la base d’une analyse précise de vos besoins et de l’existant, la solution la plus adaptée à vos besoins. Pensez à solliciter un artisan Plus Que Pro pour maximiser votre satisfaction : nos entreprises sont recommandées par leurs clients.

Vous avez un projet en matière de chauffage ?

Faites appel à nos spécialistes des cheminées situés près de chez vous. N'hésitez pas à les consulter pour un devis gratuit concernant l'installation de votre insert !