/
/
/
/
Comment éviter la condensation de ses fenêtres de toit ?
condensation de fenêtre

Comment éviter la condensation de ses fenêtres de toit ?

Isolation, chauffage et ventilation sont les trois causes de condensation sur les fenêtres de toit. Il n’y a donc pas de solution unique mais un ensemble de facteurs à analyser puis traiter pour éviter la condensation sur les fenêtres de toit. Explications et conseils.

Condensation sur fenêtres de toit : la question de l’isolation

Toute fenêtre génère des points singuliers au niveau de l’isolation qui doivent être traités de manière efficace. En effet, si l’isolation sur les bords de la fenêtre a été mal réalisée et si l’étanchéité à l’air n’est pas optimale, des fuites d’air génèrent un apport d’air froid et humide qui favorise la fabrication de condensation sur l’intérieur de la fenêtre de toit.

Il est donc impératif de vérifier la qualité de l’isolation et de l’étanchéité à l’air autour de la fenêtre. Si l’isolation et l’étanchéité ne sont pas en cause (ce que l’on vous souhaite), c’est ailleurs qu’il faut voir.

Condensation sur fenêtres de toit : le chauffage

C’est la rencontre d’un air chaud et humide avec une paroi froide qui génère de la condensation. Aussi, si les installations de chauffage sont éloignées de la fenêtre, même si cette dernière est très isolée, elle sera globalement plus froide que l’air ambiant de la pièce. Or, si la température de la fenêtre est inférieure de 6°C au moins à celle de la pièce, il y aura condensation.
Egalement, il y a condensation quand la température de la pièce disposant de fenêtres de toit  n’est pas constante : si elle chute la nuit, cela favorise la formation de condensation.
Aussi, il existe 2 solutions pour éviter la formation de la condensation sur les fenêtres de toit, en jouant sur le chauffage :
  • Maintenir une température moyenne de 20°C constante (c’est important) dans la pièce ;
  • Installer les radiateurs par exemple sous les fenêtres de toit pour garantir la température de la paroi intérieure de la fenêtre (avez-vous remarqué que dans les anciennes maisons et les anciens appartements, équipés en simple vitrage, les radiateurs étaient toujours installés sous les fenêtres ?).

Condensation sur les fenêtres de toit : la ventilation

Enfin, la condensation apparaît parce que l’air ambiant de la pièce est trop humide ! La condensation indique un niveau de saturation élevé de l’air. Si ce problème peut arriver avec des fenêtres verticales, il est plus important avec les fenêtres de toit qui, par leur position inclinée, offrent une surface de contact plus importante à l’air chaud (qui monte le long de la fenêtre).

Dès lors, une pièce avec fenêtres de toit doit impérativement être ventilée régulièrement ou, idéalement, être équipée d’une VMC hygroréglable : cette dernière se mettra en marche de manière à maintenir une humidité comprise entre 40% et 60%, le taux idéal pour éviter la condensation !

Si vos pièces équipées de fenêtres de toit nécessitent des travaux pour mettre en œuvre les conditions permettant d’éviter la condensation, pensez à faire appel à une entreprise sérieuse, expérimentée, engagée dans une démarche qualité et recommandée par ses clients avec Plus Que Pro.