/
/
/
/
Comment isoler sa maison du bruit ?
Isolation Phonique

Comment isoler sa maison du bruit ?

Pour se prémunir contre les nuisances sonores, la qualité de l’isolation du logement est primordiale. Des fenêtres aux portes, en passant par les murs et les sols : nombreux sont les éléments qui entrent en compte pour calculer le confort acoustique d’une maison.

Isolation phonique : comment ça marche ?

L’isolation acoustique d’une maison consiste à mettre en place des éléments qui vont servir à freiner la propagation du son. La solution passe par la mise en place d’une paroi inerte d’un point de vue phonique, comme l’installation d’une paroi lourde. Un mur épais en pierres transmet très faiblement les sons. Pourquoi ? Parce que l’énergie de l’onde sonore est insuffisante pour faire vibrer ce type de murs. Le constat est identique pour une dalle en béton établie sur terre-plein pour les vibrations horizontales. Dans ce cas de figure, c’est l’amas de terre qui fait office de barrière étanche efficace.

Afin de s’isoler du bruit, une maison doit donc comporter des parois lourdes : c’est le principe de masse. Autre alternative : le principe de masse-ressort-masse. Il s’agit d’installer deux parois désolidarisées entre elles par un ressort, pouvant tout simplement être de l’air. La première paroi vibre sans transmettre à la seconde les ondes sonores grâce à l’isolant. Ce procédé est appliqué aux doubles portes, doubles fenêtres, plafond-faux plafond, mur-contrecloison, et cloison-doublage.

Enfin, notez que pour les bruits aériens, il faut impérativement respecter le principe d’étanchéité. La barrière antibruit doit être continue sous peine d’annuler la capacité d’isolation acoustique de l’ensemble. En faisant le parallèle avec le procédé d’isolation thermique, il ne faut pas qu’il y ait de pont phonique susceptible d’amener le son de l’extérieur de la maison vers l’intérieur.

Mesure et réglementation de l’isolation phonique d’une maison

Pour calculer le degré d’isolation phonique d’une maison, l’unité de mesure est le décibel (dB(A)). La lettre A désigne la plus grande sensibilité de l’ouïe humaine vis-à-vis des hautes fréquences, par rapport aux basses fréquences. Sachez également qu’entre l’intensité sonore évaluée après et avant la paroi, on parle d’indice d’affaiblissement acoustique, soit la déperdition des vibrations sonores perçues avant et après la paroi.

D’après la réglementation en vigueur depuis la 1er janvier 2000 dans l’ensemble de l’Union européenne, le seuil de 35 dB(A) ne doit pas être franchi afin d’obtenir un confort acoustique minimum dans un logement. Ce chiffre est admis pour les pièces principales. Le niveau sonore est fixé à 38 dB(A) pour les cuisines, les salles de bains et les WC, ainsi que pour leurs différents équipements. En ce qui concerne l’isolation du sol, la valeur maximale est de 70 dB(A) dans chaque pièce de vie principale. Enfin, le seuil de 30 dB(A) ne doit pas être dépassé pour les dispositifs suivants : ascenseur, chaufferie, vide-ordure, transformateur.

Bon à savoir

Il n’existe pas de normes pour les logements bâtis avant 1970, ce qui laisse au propriétaire la liberté d’effectuer des travaux de rénovation en fonction de ses propres exigences.

 

Vous souhaitez isoler votre maison du bruit ?

Faites appel à nos constructeurs, situés près de chez vous. N'hésitez pas à les consulter pour un devis gratuit !