/
/
/
Faut-il aérer sa toiture ?
la toiture aeree

Faut-il aérer sa toiture ?

Afin de conserver une toiture pérenne, il est nécessaire de disposer d’une aération de qualité. Ce processus de ventilation vient compléter le niveau d’isolation pour assurer le confort des habitants, et donc la durabilité des éléments de la toiture.

L’intérêt d’une bonne ventilation de la toiture

La toiture est évidemment une partie essentielle d’un logement. En position d’interface entre l’extérieur et l’intérieur de l’habitation, elle est soumise à plusieurs phénomènes tels que la vapeur d’eau, l’humidité, les moisissures, les champignons, etc. En effet, le confinement de cet espace est en fait un lieu idéal pour la propagation d’éléments néfastes. L’aération doit permettre à l’humidité d’être évacuée pour éliminer ces risques de propagation.

Elle s’effectue grâce au vide sous toit, qui est présent généralement en face de l’écran sous-toiture. Sa fonction est de maintenir l’intégrité des éléments de la toiture : charpente, isolant, couverture, écran sous-toiture. Il s’agit également d’écarter tous risques de condensation d’eau dans la toiture, d’assécher les parties de toitures mouillées après des précipitations, et d’évacuer la chaleur accumulée en période estivale vers l’extérieur.

Les systèmes d’aération de la toiture

Il existe essentiellement deux systèmes d’aération pour votre toiture, le premier consistant à créer des entrées et des sorties d’air. Celles-ci sont percées au niveau de la gouttière en partie basse, ainsi qu’en haut du toit à la jonction des pans. Ce système requiert la mise en place d’un closoir afin de garantir l’étanchéité du faîtage. Le professionnel place les entrées et les sorties en quinconce, les dimensions de l’entrée devant être au minimum égales à celles de la sortie.

Le second système d’aération envisageable concerne l’intégration de chatières. Ces tuiles de ventilation sont posées en quinconce sur l’ensemble de la surface de la toiture. Sa mise en œuvre oblige à installer des contre-linteaux suffisamment épais et à poser de manière précise des pare-vapeur sans discontinuité. Ces tuiles possèdent une forme arrondie, donc auto-aérées, ce qui signifie  qu’un autre système de ventilation n’est pas nécessaire.

Closoirs et chatières : techniques de pose

Le closoir se présente sous forme de rouleau à dérouler ou de bande rigide. Son installation réclame le respect de certaines règles. Le cloisoir est centré, avant d’être fixé mécaniquement sur une lisse de rehausse. Les bavettes doivent impérativement être adaptées au relief du dernier rang du matériau de la couverture. Une surface de contact minimale de 30 mm est requise. La fixation sur le faîtage s’effectue via des agrafes ou des clous, positionnés tous les 30 cm à partir de l’extrémité et dans le sens opposé aux vents dominants.

Petite ouverture sur la toiture, la chatière apparaît sous forme triangulaire ou semi-circulaire. En zinc ou en terre cuite, elle est équipée d’une grille de protection, posée pour que la circulation de l’air soit ascendante, c’est-à-dire dans le même sens que la couverture.
Pour obtenir des renseignements précis sur l’installation de systèmes de ventilation de toiture, vous pouvez compter sur les professionnels sérieux et réactifs du réseau Plus que PRO.

Trouver un artisan couvreur pour mes projets

Consultez les artisans couvreurs Plus que Pro recommandés par leurs clients. Soumettez simplement et rapidement votre projet en demandant un devis pour toiture