/
/
/
/
Comment préparer un mastic de vitrier ?
Vitre

Comment préparer un mastic de vitrier ?

Vous souhaitez réparer des vitres vous-même ? Vous avez de vieilles fenêtres dont le mastic est complètement sec et s’effrite ? Il vous faut donc du mastic de vitrier pour effectuer la réparation et garantir à la fois un maintien optimal de la vitre et l’étanchéité. Plutôt que de l’acheter, autant le fabriquer vous-même : c’est simple et pas cher ! Voici la recette pour préparer un mastic de vitrier soi-même.

Recette du mastic de vitrier

Le mastic de vitrier est simplement une pâte épaisse, étanche, hydrophobe et adhérente que l’on utilise pour étanchéifier les contours des fenêtres simple vitrage (bois en général). Pour fabriquer le mastic de vitrier, rien de plus simple : il suffit de faire un tour dans une grande surface de bricolage ou un magasin spécialisé pour réunir en quelques minutes tout ce dont vous avez besoin :

  • 4 volumes de blanc de Meudon, de chaux ou de blanc d’Espagne.
  • 1 volume d’huile de lin (clarifiée pour un mastic bien blanc, sans quoi la teinte blonde de l’huile de lin teintera légèrement le mastic de vitrier) ou de glycérine végétale (beaucoup moins chère et que vous pouvez trouver en pharmacie ou dans certaines boutiques de cigarette électronique – la glycérine végétale entre dans la composition des liquides de cigarette électronique).
  • On peut ajouter à ce mélange du noir de fumée, des pigments, des ocres, etc. pour le teinter.

Pour préparer le mastic, une fois ces éléments réunis, il suffit de procéder comme pour de la pâte à crêpes !

  • Si vous voulez teinter votre mastic de vitrier avec des pigments en poudre, mélangez les pigments au blanc de Meudon, au blanc d’Espagne ou à la chaux ;
  • Tamisez la « farine » ;
  • Faites un puits avec le blanc de Meudon, le blanc d’Espagne ou la chaux ;
  • Versez-y l’huile de lin ou la glycérine végétale ; 
  • Mélangez ensuite progressivement la « farine » à l’huile, en veillant bien à ne pas laisser de grumeaux ;
  • Si vous utilisez un colorant liquide, mélangez-le avant que la pâte soit trop épaisse ;
  • Vous pouvez de préférence réaliser ce mélange avec une spatule plate ;
  • Procédez progressivement jusqu’à obtention d’une pâte épaisse, non coulante et non collante ;
  • Et c’est tout !

Une fois le mastic de vitrier préparé, vous pouvez l’utilisez immédiatement mais attention : 4 semaines de séchage sont nécessaires avant de pouvoir le peindre. En effet, si le séchage de surface est assez rapide, le séchage à cœur peut prendre beaucoup plus de temps !

Pour conserver le mastic de vitrier fait maison, vous pouvez le mettre dans un pot ou un bocal hermétiquement fermé et le recouvrir d’une couche d’huile de lin ou de glycérine végétale pour éviter qu’il sèche.

Et bien sûr, pour obtenir un résultat parfait, le mieux est encore de faire appel à un vitrier professionnel qui saura non seulement obtenir exactement la teinte que vous souhaitez mais surtout réaliser une application parfaite, garante d’une étanchéité pérenne.

Pour changer vos fenêtres, vous pouvez également faire appel à un menuisier :

Pensez donc à sélectionner votre artisan sur Plus que PRO pour avoir la certitude de choisir un professionnel sérieux et compétent, recommandé par ses clients !