/
/
/
Tailler des palmiers : les différentes techniques
Palmier

Tailler des palmiers : les différentes techniques

L’élagage consiste à couper ou tailler les végétaux pour leur donner la forme voulue ou pour limiter leur expansion ou encore pour diriger la pousse. Attention toutefois, car un palmier n’est pas un arbre comme les autres. Voici les techniques et conseils pour bien tailler un palmier.

La composition d’un palmier

Cet arbre à la spécificité d’avoir un tronc appelé aussi tige, fût ou stipe non ramifié, c’est-à-dire qui ne se sépare pas en plusieurs rameaux. Toutefois, certains créent plusieurs fûts comme le palmier dattier. D’ailleurs les palmiers ne sont pas réellement des arbres puisqu’ils ne sont pas constitués de bois. Le stipe est surmonté d’une couronne de feuilles du type palmées ou pennées. Néanmoins, il existe des milliers d’espèces exotiques ou rustiques, grandes (parfois jusqu’à 60 mètres de haut) ou petites qui tiennent dans un pot. Forcément, il faudra s’adapter aux caractéristiques de la plante pour la tailler.

Les règles de taille du palmier

En premier lieu, il est important de rappeler que la coupe d’un palmier n’est pas recommandée, car il est fragile. Elle n’est pas indispensable. On réalise une taille seulement pour éliminer les palmes mortes ou pour un motif esthétique. Ce n’est pas une action à entreprendre sans réflexion. Et de préférence, on confie l’élagage à un professionnel. D’autre part, il ne faut absolument pas toucher au tronc, il n’y a que les feuilles qui sont susceptibles d’être taillées. Enfin, la période idéale pour couper les palmiers se situe au début de l’été voire à la fin du printemps. Il faut éviter de fragiliser l’arbre ou de le priver de sa protection pour l’hiver.

Les deux techniques de taille

On vous le redit, ayez la main légère et évitez l’élagage s’il n’est pas incontournable, car il présente toujours un risque pour votre arbre. On trouve deux techniques de taille pour les palmiers, sachant qu’il vaut mieux demander conseil à un professionnel pour être en adéquation avec le besoin de l’espèce.

  • La taille courante façon « ananas »
    C’est une technique très utilisée dans nos contrées fraiches l’hiver. Le but est de laisser au palmier une bonne protection pour le froid. La solution ? Couper les palmes trop envahissantes mais situées loin du tronc afin de former une sorte d’excroissance protectrice. La pousse fait alors ressembler l’arbre à un ananas. L’idéal étant de couper des palmes sèches plutôt que vertes lorsque c’est possible.
  • La taille rare façon « marguerite »
    Elle est rarement utilisée et davantage dans les pays chauds. C’est une taille très rude car on enlève des branches sèches mais aussi beaucoup de vertes ce qui met le palmier à nu et donc le fragilise face aux nuisibles ou au froid. En appliquant cette taille, on coupe au niveau du tronc en ne laissant qu’une touffe en forme de marguerite au-dessus. Elle est totalement à proscrire en France.


La taille du palmier n’est pas conseillée et la coupe en ananas s’impose dans nos régions.

Consultez les artisans élagueurs Plus que Pro recommandés par leurs clients. Soumettez simplement et rapidement votre projet en demandant un devis pour tailler votre palmier.