/
/
/
/
Faire construire un garage chez soi
construire un garage

Faire construire un garage chez soi

Alors qu’il paraît totalement banal, le garage demande au contraire une réflexion préalable importante si l’on veut faire les travaux convenablement et conformément à ses besoins. Superficie, utilisation, démarches, prix : faisons le tour de la question pour vous aider à y voir plus clair quant à la construction d’un garage.

Construction de garage et permis de construire

Toute construction dont la superficie est supérieure à 20 m² doit obligatoirement donner lieu à une demande de permis de construire. Néanmoins, si le garage est accolé à la maison, la surface à partir de laquelle le permis de construire est obligatoire peut être portée à 40 m² (si vous êtes régi par un plan local d’urbanisme : pensez à vous renseigner en mairie !).

Quelle superficie pour son garage ?

Et cela tombe bien, car l’on considère les tailles suivantes pour un garage :
  • Pour un garage simple, comptez 15 m² minimum (5 mètres de long sur 3 de large), voire jusqu’à 20 m² pour plus de confort (3,3 m de large sur 6 m de long) ;
  • Pour un garage double, on table donc logiquement sur un minimum de 30 m² ou sur 40 m² pour plus de confort ;
  • Si vous voulez également que votre garage puisse servir d’atelier, alors il faudra compter au minimum 20/25 m² pour une seule voiture et au minimum 40/45 m² pour deux voitures ;
  • Le plus confortable, pour un garage pour deux voitures servant également d’atelier, étant d’opter pour 50/60 m².

Vous le voyez, il est donc impératif, pour ne pas faire d’erreur au moment de lancer les devis et, pire, de les signer, de réfléchir à vos besoins et d’élaborer des plans pour déterminer avec précision comment devra être conçu le garage.

La porte de garage : un point important

Il en va ainsi du type de porte de garage, qui doit être prévu dès la conception du garage : en effet, par exemple, pour une porte de garage sectionnelle ou roulante, il sera impératif de prévoir une hauteur sous plafond suffisante pour accueillir le mécanisme et la porte repliée/enroulée. De même pour une porte de garage basculante : il faut que la hauteur sous plafond permette le basculement de la porte.

Notez à ce propos que les portes de garage en PVC sont certes peu chères mais ne présentent qu’une protection très limitée contre les effractions, même quand elles sont renforcées. Si vous envisagez de stocker des biens d’une certaine valeur dans votre garage, privilégiez l’aluminium ou le bois.

Isolation, électricité, plomberie dans le garage ?

Egalement, quel que soit le matériau choisi pour la construction du garage (parpaings, briques, bois), vos plans doivent prévoir les points d’eau, les installations électriques et une éventuelle isolation, si vous comptez par exemple stocker des biens sensibles dans votre garage et/ou y bricoler même en hiver. Tous ces aspects doivent être anticipés !

Toiture et finition du garage

Rappelez-vous enfin que le garage doit pouvoir s’intégrer au bâti déjà existant sans dénoter trop pour que votre terrain reste élégant, en particulier si le garage est accolé. La couverture sera donc généralement la même, de même que les façades.

Enfin, côté prix, il faut compter un minimum de 600€/m², main d’œuvre et fourniture comprise, pour un garage construit par une entreprise.

Vous avez un projet de construction d'un garage ?

Faites appel à nos spécialistes de la maçonnerie situés près de chez vous. N'hésitez pas à les consulter pour un devis gratuit !