/
/
/
Comment se déroule un mariage hindou ?
Mariage-hindou

Comment se déroule un mariage hindou ?

Le mariage hindou est l'un des principaux moments de la vie religieuse d'une famille indienne. Cette cérémonie, issue de traditions ancestrales, est complexe et particulière. Traiteurs et wedding-planners, tenez-vous prêts si vous voulez proposer vos services aux futurs mariés fidèles à cette tradition, en consultant ce bref récapitulatif du déroulement de la cérémonie !

Un mariage sacré et arrangé


Ce mariage sacré, union d'un homme et d'une femme en vue de fonder un foyer et une famille, est aussi la réunion et l'alliance de deux familles. La grande majorité des mariages hindous sont donc des mariages arrangés. Les parents font appel à leurs proches, à leurs voisins, à des entremetteuses ou à des sites de rencontre spécifiques, afin de trouver la perle rare : le conjoint idéal pour leur enfant. Attention, les deux conjoints devront toujours appartenir à la même caste.

La cérémonie religieuse, gage de prestige social pour les deux familles, dure au minimum une journée, la plupart du temps trois jours et peut s'étendre jusqu'à une douzaine de jours. Très colorée et animée, elle s'avère aussi très coûteuse. Et ce, notamment pour les parents de la mariée.

Les préparatifs : rencontre, dot et vêtements


Tout commence en effet par le « nichayadartham » : la rencontre des deux familles, au cours de laquelle le montant de la dot est défini. La dot est le tribut (voitures, motocyclettes, réfrigérateurs, terrain ou encore maison) que doit verser la famille de la mariée à la famille du futur marié. Un voyant est également présent pour évaluer l'avenir du couple et fixer la date de la cérémonie, suivant le cours des astres.

Le mariage hindou, ou « kalianon » suit un rituel conforme aux textes sacrés nommés « vedas ». Au cours de la cérémonie de mariage (elle-même appelée « thirumam »), les mariés revêtent des habits d’apparat : sari pourpre et or, bijoux mais aussi décorations au henné pour la femme, vêti blanc avec chandail blanc et chapeau pour l'homme.

Les différentes étapes : du « manavarai » au « kaichi utrrudal »


La cérémonie débute par l'arrivée du jeune homme au lieu de la réception (parc, farmhouse ou hôtel de luxe) : c'est le moment du « bahrat ». Feux d'artifice, pétards, musiques traditionnelles rythmées... tout au long de son chemin, l'ambiance est à la fête. Pendant ce temps, la jeune femme reste dissimulée avec les femmes de sa famille, pour se maquiller et se parfumer.

Moment plus solennel, le futur époux offre une bague en or au frère (« tholan ») de la future mariée, qui l'accompagne alors jusqu'au « manavarai ». Un rituel de plusieurs heures s'ensuit, mené par le prêtre. Portée par les hommes de sa famille et accompagnée de sa sœur (« tholi »), la mariée arrive et l'union des deux époux est déclarée. Les mariés sont recouverts de fleurs par les invités.

Le « tholan » et la « tholi » font bénir aux invités le « thâli », un collier orné de deux pièces d'or qui symbolise la prospérité des deux familles. Le marié le pend au cou de la mariée avant d'apposer le fameux point rouge ou « poddu » sur le front de son épouse, qui scelle leur union. Les jeunes mariés échangent leurs colliers de fleurs puis tournent autour du feu en entonnant des mantras et autres prières aux dieux, afin qu'ils leur accordent une vie heureuse ensemble. La cérémonie du feu peut durer trois heures, sinon plus.

Le mari passe alors la « minji » (bague) à l'orteil de la mariée, puis celle-ci fait de même avec le « metti ». Les deux bagues sont ensuite plongées dans un seau d'eau, et les mariés doivent les retrouver à la main. Ce rituel permet de créer de la complicité entre les deux nouveaux époux. Une fois le mauvais œil ou « arathi » conjuré par les grands-mères, les mariés se prosternent devant le prêtre et leurs parents pour recevoir leur bénédiction.

Enfin, les jeunes époux sont bénis avec du riz lancé par les invités (« thiru pootuthal ») et reçoivent des cadeaux des deux familles : c'est le « kalyana vevu » et le « mama ». Le « kaichi utrrudal », un repas servi aux invités (sans alcool), achève la cérémonie.

Vous avez un projet en matière de mariage ?

Faites appel à nos spécialistes des mariages situés près de chez vous. N'hésitez pas à les consulter pour un devis gratuit concernant le traiteur ou l'événement en lui-même !