ameliorer-isolation-maison.jpg

17/03/2017

Quelques conseils pour améliorer l’isolation de nos habitations

Alors que les ressources fossiles se réduisent comme peau de chagrin et que le prix de l’énergie, lui, augmente de manière constante depuis plusieurs années, l’amélioration des performances énergétiques de nos habitations apparaît plus que jamais comme une urgence. Et pour cela, avant même de penser à changer nos modes de chauffage, c’est à l’isolation de nos maisons et appartements qu’il faut s’attaquer. Voici quelques conseils pour améliorer l’isolation de nos habitations.

Changer portes et fenêtres

Les portes et fenêtres sont responsables, dans nos habitations, de 16% des pertes d’énergie en moyenne. Par ailleurs, ce sont les postes de travaux les moins coûteux, toutes proportions gardées, quand on réfléchit à l’isolation de son habitation. C’est donc avant tout sur ce poste qu’il faut miser pour améliorer l’isolation.

Et ce, d’autant plus qu’aujourd’hui, les fenêtres et portes en PVC de dimensions standard et répondant aux dernières exigences de la réglementation thermique RT2012 sont très abordables et ouvrent droit, encore en 2017, au crédit d’impôt transition énergétique de 30% si elles sont fournies et posées par un professionnel labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Pour du bois, de l’aluminium ou du bois/alu, il faudra débourser un peu plus mais le crédit d’impôt sera toujours valable.

Ainsi, en réduisant de 16% les pertes de chaleur, les fenêtres et portes aux normes RT2012 offrent un excellent retour sur investissement et permettent, en outre, de réduire les sensations de parois froides des fenêtres à simple vitrage ou à double vitrage des années 80.

Changer la VMC

Il faut savoir que la VMC, quand elle est déjà installée, est responsable de 20% des pertes de chaleur d’une maison ou d’un appartement. Et pour cause : le principe de la VMC simple flux est d’évacuer de l’air, certes vicié, mais chaud pour faire rentrer de l’air, certes frais… mais froid.

Opter pour une VMC double flux permet de résoudre ce problème à moindre coût quand on est déjà équipé d’une VMC. Le principe de la VMC double flux est simple : réchauffer l’air neuf avec les calories de l’air vicié. De cette manière, on réduit drastiquement les pertes de chaleur. Ici encore, si l’opération est réalisée par un artisan RGE, l’achat et l’installation ouvrent droit au CITE de 30%.

L’isolation des combles

30% de la chaleur perdue par une maison s’échappe par le toit ! Dès lors, en particulier si les combles sont perdus, l’isolation des combles est probablement le poste d’isolation le plus rentable : l’opération est très peu chère (comptez en moyenne 15€/m² de plancher isolé) et permet de réaliser de considérables économies d’énergie !

Pour les combles aménagés, l’opération est évidemment beaucoup plus coûteuse, à plus forte raison si les combles sont déjà aménagés. Il faudra alors procéder à l’isolation de la toiture par l’extérieur, ce que l’on appelle communément le sarking, qui implique de déposer la couverture, d’isoler puis de replacer la couverture. L’opération est alors beaucoup plus coûteuse, mais extrêmement performante (et ouvre évidemment droit, ici encore, au CITE de 30%, en 2017, si elle est réalisée par un artisan RGE).

Pour trouver un professionnel ou une entreprise RGE proche de chez vous en mesure de réaliser de diagnostic de votre isolation et/ou de réaliser les travaux d’isolation, utilisez Plus que PRO pour identifier des entreprises engagées dans une démarche qualité et évaluées par leurs clients via notre système d’avis contrôlés certifié ISO 20252.