changements-assurance.jpg

23/02/2017

Assurances : ce qui va changer en 2017

Augmentation des tarifs d’assurance, délégation d’assurance emprunteur élargie, mise en place du tiers payant généralisé : petit tour d’horizon de ce qui change en 2017 dans le monde de l’assurance… et conseils pour prendre les bonnes décisions.

Hausse de tarifs des contrats d’assurance à prévoir en 2017

Les estimations ont commencé à tomber dès novembre 2016 et se confirment en ce début d’année 2017 : cette année, les tarifs des contrats d’assurance auto et habitation devraient augmenter considérablement.

Selon les experts, cette hausse devrait être en moyenne :
- De 2,5% pour l’assurance habitation, ce qui est moins qu’en 2016 (où les tarifs avaient augmenté de 2,64%) et s’explique par une plus grande fréquence des sinistres climatiques en 2016 (grêle, inondations, neige, etc.).
- De 1,5% pour l’assurance auto, en raison du fait, selon les assurances, que le marché de l’assurance auto n’est « pas rentable » et que, par ailleurs, les chiffres de la sécurité routière ont cessé de s’améliorer…

Ceci étant, de nombreux assureurs n’appliqueront qu’une hausse modérée, notamment pour éviter de voir les assurés passer à la concurrence… ce qui est beaucoup plus facile depuis la loi Hamon de 2014 qui laisse la possibilité à tout assuré de changer d’assurance à tout moment, et plus seulement aux dates anniversaires.

Assurance emprunteur : la possibilité de délégation élargie !

En 2010, la loi Lagarde créait le principe de délégation d’assurance en permettant aux emprunteurs de solliciter une assurance extérieure à celle proposée par la banque, pour couvrir un prêt. En 2014, la loi Hamon permet à tout emprunteur de changer d’assurance de prêt, dans l’année qui suit la souscription du prêt. Désormais, suite à la loi Sapin II, les emprunteurs peuvent changer d’assurance de prêt tous les ans.

La mesure est opérationnelle 
- Pour tous les nouveaux contrats de prêt à compter du 1er mars 2017
- Pour les prêts souscrits avant le 1er mars 2017 à compter du 1er janvier 2018

Tiers payant : une mise en place progressive

Il faudra attendre le 30 novembre 2017 pour la généralisation du tiers payant mais dès le 1er janvier 2017, ce tiers payant est appliqué de manière automatique pour les parcours de soins liés aux affections longues durées et les parcours de soins relatifs à la maternité.

Attention, donc : 
- Une femme enceinte ou venant d’accoucher qui consulte pour une rhinopharyngite ne pourra bénéficier du tiers payant généralisé qu’à partir du 30 novembre 2017 ! En revanche, depuis le 1er janvier, si elle consulte ou se traite pour sa maternité, alors le tiers payant généralisé s’applique.
- Il en va de même pour les patients suivis pour des affections longues durées. Jusqu’au 30 novembre 2017, le tiers payant n’est valable que pour le parcours de soin relatifs à l’affection longue durée, pas les autres traitements !

Courtier en assurance : un partenaire pour faire les bons choix

Élaborer les bons contrats d’assurance responsabilité civile, auto, habitation, prévoyance, retraite, santé, etc. en fonction de sa situation, de ses besoins et de son budget, voilà le travail des courtiers en assurance. Recourir à leurs services permet parfois de réaliser de considérables économies.

Pour trouver un bon courtier près de chez vous, consultez l’annuaire Plus que PRO : tous les professionnels référencés Plus que PRO sont engagés dans une démarche qualité et évalués par leurs clients via un système d’avis contrôlés certifié ISO 20252.