/
/
/
/
Comparatif de cheminées : gaz, bioéthanol, électrique et bois
Cheminée

Comparatif de cheminées : gaz, bioéthanol, électrique et bois

Vous vous questionnez sur le type de combustible à privilégier pour votre future cheminée ? Voici un comparatif entre les différents combustibles mis à votre disposition sur le marché actuellement.

Les critères de comparaison

Du gaz au bioéthanol en passant par l’électrique ou le bois, il est essentiel de tenir compte de plusieurs facteurs pour obtenir une comparaison pertinente. Ces critères de sélection dépendent en grande partie de votre budget, et de vos attentes.

Entre le niveau de rendement, la facilité d’installation, l’esthétisme visuel, le prix ou encore l’impact sur l’environnement : n’oubliez pas de demander l’avis de professionnels sérieux et compétents. Ils possèdent le savoir-faire et l’expertise pour vous guider et vous orienter dans votre choix, en vous accompagnant dans votre projet d’installation de cheminée dans votre maison.

Avantages et inconvénients des différents combustibles pour votre future cheminée

Le rendement

Si la référence est uniquement focalisée sur le rendement, c'est-à-dire la quantité de combustible nécessaire pour obtenir une émission de chaleur satisfaisante, deux combustibles se distinguent : le gaz, particulièrement rentable, et le bois, seulement dans le cas d’une cheminée disposant d’un insert ou d’un foyer fermé. A l’inverse, le rendement est jugé faible pour le bio éthanol, pour l’électrique et, dans la configuration d’un foyer ouvert, pour le bois.

L’installation

L’installation d’une cheminée est très facile à réaliser pour le gaz, le bio éthanol et l’électrique. En effet, ces catégories de combustibles ne nécessitent aucune évacuation de fumées. Il n’y a donc pas de gros travaux à mettre en œuvre, contrairement aux cheminées utilisant du bois. Celles-ci ont automatiquement besoin d’un conduit d’évacuation, ce qui implique le fait de percer dans la structure générant des travaux plus conséquents et plus longs.

L’esthétisme visuel

Les cheminées à bois offrent un aspect authentique, notamment si elles incluent un foyer ouvert. Le spectacle des flammes qui dansent et le crépitement des bûches sont évidemment inimitables. Avec un foyer fermé, on perd de cette authenticité, puisque la vitre a tendance à limiter la vue. En ce qui concerne les cheminées au gaz, au bio éthanol ou électrique, les designs sont plus ou moins plaisants en fonction des modèles. Certains proposent par ailleurs une option modulable, afin de rendre possible le choix de la taille des flammes.

Le prix

Élément de comparaison par excellence, le prix comprend l’achat initial, le coût des combustibles, et l’entretien de l’équipement. A l’achat, comptez entre 150 et 3 000 € pour une cheminée électrique, de 500 et 3 000 € pour la version bio éthanol, de 1 000 et 4 000 € pour le gaz, et de 500 à 5 000 € pour une cheminée bois. Notez que l’installation de cette dernière est susceptible d’être éligible au crédit d’impôt, bien qu’il faille ajouter l’entretien avec un ramonage deux fois par an. Pour le combustible, le bois est le moins onéreux, devant le gaz, l’électrique, et le bio éthanol.

Bon à savoir

Actuellement, le bois reste le matériau qui respecte le plus l’environnement.

Vous avez un projet de cheminée ?

Sollicitez un chauffagiste près de chez vous : les professionnels Plus que PRO sauront vous conseiller efficacement selon vos exigences.